Energie hydraulique

Une énergie renouvelable et stockable

Usine de Marèges à Liginiac - GDF SUEZ devient ENGIE

Les centrales hydroélectriques produisent de l’électricité avec l’eau canalisée par les barrages. L’eau actionne des turbines selon un débit régulé par une vanne. Chaque turbine entraîne un alternateur qui transforme l’énergie mécanique de l’eau en électricité.

L’énergie hydroélectrique présente un atout majeur : elle peut être stockée et mobilisée en quelques minutes. C’est aussi une énergie compétitive, grâce à la longue durée de vie et au faible coût des centrales hydroélectriques.

On distingue deux types de centrales hydroélectriques :

  • les centrales au fil de l’eau qui utilisent le débit continu du cours d’eau et fournissent une énergie de base en permanence ;
  • les centrales avec barrage de retenue qui stockent l’eau dans un réservoir, constituant une énergie assurément disponible sollicitée lors des pointes de consommation.

Des filiales spécialisées et complémentaires

ENGIE est un acteur majeur de l’hydroélectricité à travers l’expertise de ses filiales.

 

  • La Compagnie Nationale du Rhône (CNR), deuxième producteur français d’électricité, aménage et exploite le fleuve avec trois missions : la production d’électricité, la navigation et l’irrigation.

 

 

  • Tractebel Engineering, l’un des premiers bureaux d’ingénierie européens et leader mondial dans le domaine des barrages, a contribué au développement de 30 000 MW hydroélectriques.

 

  • Coyne et Bellier, filiale de Tractebel Engineering, est un cabinet d’ingénierie qui œuvre dans le domaine des grandes infrastructures de l’eau, de l’énergie, des transports et du bâtiment. Ce cabinet possède le plus grand nombre de références en grands barrages hydroélectriques et hydro-électriques à l’échelle mondiale.

 

  • La Société Hydro Electrique du Midi (SHEM), est un acteur de premier plan du grand Sud-ouest, à l’expérience centenaire en matière d’hydroélectricité. Son parc génère une production annuelle moyenne de 1 836 GWh soit la consommation annuelle de 1,2 million d’habitants.

Plus de 700 références d’ingénierie des barrages dans le monde

En France

L’énergie hydroélectrique est la deuxième source de production d’électricité en France. ENGIE produit 25% de l’hydroélectricité du pays, contribuant à la promotion de cette énergie renouvelable et s’associant à l’aménagement des territoires au service des populations, en partenariat avec les collectivités et les acteurs économiques locaux.

Infographie - Hydroélectricité en France et dans le monde - ENGIE

Au Brésil

ENGIE est le premier producteur privé d’électricité du pays, par l’exploitation de 21 centrales, dont 13 hydroélectriques. Ces grands chantiers s’accompagnent d’actions et de projets menés en collaboration étroite avec des associations et des structures locales.

  • La nouvelle centrale hydroélectrique Estreito a été inaugurée en octobre 2012. Dotée d’une capacité installée de 1 087 MW, elle produit suffisamment d’énergie pour approvisionner 4 millions d’habitants.
  • Le barrage au fil de l’eau de Jirau, intégré dans le complexe du fleuve Madeira, est doté d’une capacité de 3 450 MW. Il permettra de répondre à la demande croissante d’énergie du pays tout en assurant sa sécurité d’approvisionnement. Ce barrage, dont l’architecture permettra de limiter l’impact environnemental, doit entrer en exploitation début 2013.

Au Chili

En septembre 2009, ENGIE a débuté la construction de la première centrale hydroélectrique de Laja au fil de l’eau du Chili, sur la partie inférieure du fleuve Laja. Un système de turbines installées au pied du barrage permet d’éviter de détourner le fleuve et de minimiser l’impact environnemental du barrage : un projet unique en son genre au Chili, qui permet d’économiser l’équivalent de près de 29 000 tonnes de pétrole.

Aux Etats-Unis

Le Groupe, via sa filiale FirstLight Power Resources, exploite des centrales hydroélectriques sur les rivières Shetucket et Housatonic dans le Connecticut et au Massachusetts. Ces stations qui fonctionnent pendant les périodes de forte demande d’électricité, jouent un rôle important dans l’effort de conservation de la faune marine grâce à la mise en place de canaux de passages pour les poissons sur les voies navigables.

ENGIE exploite également une station de 1 080 mégawatts de pompage-turbinage à Northfield, Massachusetts et une centrale de 29 mégawatts d’accumulation par pompage à New Milford, dans le Connecticut.

En Belgique

Electrabel, filiale du Groupe en Belgique, exploite la station de transfert d’énergie par pompage (STEP) de Coo-Trois-Ponts. Cette station, d’une puissance installée de 1 164 MW, est située dans les Ardennes près de la cascade de Coo.

Au Royaume-Uni

First Hydro Company, filiale de IPR-ENGIE, compte parmi les producteurs d’électricité les plus dynamiques du Royaume-Uni avec une capacité installée de 2 088 MW. Il assure la gestion et l’exploitation des centrales d’accumulation par pompage de Dinorwig et Festiniog, situées dans la région de Snowdonia (Pays de Galles).

 En images