Le projet d’ENGIE, baptisé NEPTHYD, prévoit l’implantation au large du Raz Blanchard de 4 hydroliennes de 1.4 MW de puissance unitaire, qui fourniront l'électricité équivalente à la consommation de 10 000 foyers.

En savoir plus sur le projet

Qu’est-ce que l’énergie hydrolienne ?

L’énergie hydrolienne est une énergie renouvelable marine produite à partir des courants marins, qui ne pollue pas et ne produit pas de déchet.

Elle est produite par des turbines sous-marines appelées hydroliennes, qui transforment l’énergie des courants marins en électricité, de la même façon que les éoliennes transforment l’énergie du vent.

Le potentiel hydrolien en Europe et en France

L’hydrolien, une énergie renouvelable à fort potentiel

Les courants marins, liés aux marées, ont la particularité d’être prévisibles et sont particulièrement forts sur certains sites. Contrairement aux éoliennes, l'énergie produite par les hydroliennes est donc prédictible, constante et fortement énergétique.

La France occupe une position unique en matière de potentiel hydrolien puisqu’elle dispose du deuxième gisement énergétique hydrolien en Europe, après le Royaume-Uni. Ce gisement, estimé entre 3 et 5 gigawatts (GW), représente une capacité de production supérieure à celle de deux réacteurs nucléaires de type EPR.

Deux sites sont particulièrement prometteurs en France : celui du raz Blanchard, à l’ouest de la pointe du Cotentin (Manche), et celui du passage du Fromveur, près de l’île d’Ouessant (Finistère). Ils représentent, à eux seuls, 80% du potentiel énergétique d’exploitation des courants marins en France. Ce fort potentiel est par ailleurs associé à la fois à l’existence de grands ports industriels à proximité des zones d’intérêt (Cherbourg et Brest) et à un tissu industriel aux compétences reconnues.


Les fermes pilotes hydroliennes, une étape primordiale pour faire émerger la filière de l’énergie marine hydrolienne

Le parc pilote hydrolien ENGIE au raz Blanchard

ENGIE a répondu à répondu à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) «Energie marines renouvelables – Fermes pilotes hydroliennes» lancé par le président de la République, François Hollande, le 30 septembre 2013. 

Le projet de ENGIE au Raz Blanchard a été désigné lauréat de l’Appel à Manifestation d’Intérêt  par l'ADEME le 2 décembre 2014

Ce projet pilote du Raz Blanchard va permettre au Groupe de confirmer la viabilité technico-économique de la filière hydrolienne et ses possibilités de développement à grande échelle. La construction de ce parc de quatre hydroliennes d'une puissance totale de 5,6 MW devrait débuter en 2017, pour une durée d’exploitation de 20 ans.

L’ambition d'ENGIE : devenir un acteur de référence dans les énergies marines renouvelables

ENGIE se mobilise depuis 2009 pour étudier les opportunités de développement de l’hydrolien. Le Groupe s’est porté candidat pour construire un second parc pilote hydrolien sur la zone sur la zone de Fromveur (Finistère), avec la société quimpéroise Sabella. Des études sont en cours pour tenir compte des particularités insulaires de la zone et des problématiques d’alimentation électrique de l’île d’Ouessant.

Après avoir vu sa forte implication dans l’éolien en mer récompensée par l’attribution des zones du Tréport (Haute-Normandie) et des îles D’Yeu et de Noirmoutier (Pays-de-Loire) dans le cadre d’un appel d’offres éolien en mer, il confirme ainsi son ambition d’être un acteur de référence dans les énergies marines renouvelables.

L’objectif d'ENGIE est d’élargir son mix de production énergétique en s’inscrivant pleinement dans la politique française de transition énergétique, tout en ancrant ses projets dans les territoires afin de participer au développement d’une filière industrielle nationale bénéficiant à l’économie locale.