Mix diversifié

Avec une capacité de production d’énergies renouvelables de 16 838 MW fin 2012, ENGIE est un des acteurs leaders dans ce domaine, couvrant l’hydroélectricité mais aussi la biomasse, le biogaz, l’éolien et le solaire. Ces ressources non carbonées participent pleinement à la transition énergétique et écologique.

Efficacité énergétique

Le Groupe agit à différents niveaux, en optimisant ses consommations énergétiques sur son propre périmètre, en sensibilisant ses clients à l’utilisation rationnelle de l’énergie, en promouvant des offres performantes performantes de services énergétiques et en investissant pour préparer les solutions de demain comme les smart grids.

 

INNOVATION

Identification du potentiel d’amélioration de l’efficacité énergétique des centrales électriques

Laborelec a développé une méthodologie pour réaliser des « check up » d’efficacité énergétique spécifiquement dédiés aux centrales à charbon. En septembre 2012, la méthodologie a été appliquée pour la première fois à la centrale de Gelderland aux Pays-Bas. Les check-up se concentrent sur différents domaines comme l’application de transmissions à vitesse variable, la récupération de la chaleur résiduelle des cendres, la réduction des fuites dans le préchauffeur d’air, la modification des points de réglage de la turbine vapeur, etc. La méthodologie prend également en considération le potentiel d’amélioration de l’efficacité qui avait été identifié au cours des récents projets de recherche de Laborelec. Par exemple : étanchéités à brosses (« brush seals ») et soufflage des suies. En 2013, cette méthodologie sera étendue aux centrales au gaz naturel afin d’améliorer les performances en termes d’efficacité énergétique, contribuant ainsi à maîtriser les émissions de gaz à effet de serre du parc de production d’ENGIE.

 

Les émissions de CO2 d’ENGIE en Europe : selon l’étude PWC en 2011 sur les émissions de spécifiques de CO2 des énergéticiens en Europe, ENGIE continue à  performer en dessous de la moyenne européenne depuis plusieurs années.

ENGIE prend activement part au débat sur la transition énergétique qui s’est ouvert en France en novembre 2012. Le Groupe, premier fournisseur mondial de solutions énergétiques et environnementales, met en effet son expérience de terrain et ses compétences techniques au service du débat, en faisant de l’efficacité énergétique une action prioritaire. Conscient de l’enjeu majeur de cette démarche, ENGIE l’intègre pleinement dans ses activités. En France, 40000 collaborateurs y sont dédiés et proposent des solutions techniques performantes dans le résidentiel, le tertiaire et l’industrie.

 

ENGIE améliore de 5 points son score au Carbone Disclosure Projet. Le CDP est une organisation internationale représentant un groupe de 475 grands investisseurs. Il publie chaque année un rapport sur la prise en compte du changement climatique dans les 500 plus grandes entreprises du monde en termes de capitalisation boursière. Ce rapport est basé sur un questionnaire adressé aux entreprise. Le CDP note les réponses selon le niveau de transparence et la performance quant aux émissions de gaz à effet de serre. Le disclosure score d’ENGIE en 2012 atteint 92/100 et la performance du Groupe a été notée B, comme en 2011.

 

ENGIE possède, fin 2012,  une capacité de production de 16 838 MW d’énergies renouvelables. Le Groupe est le principal opérateur hydroélectrique (11 868 MW) privé en France et au Brésil, où il continue à développer des projets d’envergure. ENGIE s’est également doté d’une capacité de production de 1 093 MW dans les domaines de la biomasse et du biogaz, en Europe – où il occupe une position de leader avec deux réalisations de taille mondiale (180 MW et 190 MW, cette dernière en cours de construction) –, aux États-Unis et en Amérique du Sud. L’éolien constitue également un axe de croissance privilégié, avec une capacité de 3 788 MW. ENGIE est aussi acteur dans l’énergie solaire, aux côtés de ses clients ainsi que pour son propre compte. Le Groupe s’est ainsi vu allouer, en 2012 par le Gouvernement français, la réalisation de projets de centrales au sol pour une capacité de 80 MW.