La sûreté nucléaire

Les activités de Tecnubel, filiale du Groupe GDF SUEZ : démantèlement de l'usine du combustible MOX chez Belgonucleaire à Dessel.Pour GDF SUEZ, la sûreté nucléaire est un enjeu majeur. En 2010, la centrale de Doel a confirmé son haut niveau de performances en termes de sûreté nucléaire par le succès de l’audit Operational Safety Review Team (OSART) de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA). L’audit de suivi réalisé début mars 2012 à la centrale de Doel a évalué positivement le niveau d’implémentation des recommandations et la réalisation des actions correctives.
Cette évaluation positive est une étape importante dans le cadre de l’acceptation du dossier «Long Term Operation» destiné à obtenir l’autorisation d’exploiter les premières centrales nucléaires belges Doel 1, Doel 2 et Tihange 1 au-delà de 2015. Les experts OSART ont souligné que la sûreté nucléaire des installations est l’une des priorités majeures du Groupe.

D’autres experts externes, notamment ceux de World Association of Nuclear Operators (WANO), ont reconnu les efforts fournis. Ceux-ci se traduisent par des améliorations très concrètes en termes de sûreté opérationnelle, grâce aux retours d’expérience, à la formation, aux processus de surveillance de la performance des systèmes…

Toutes ces expertises externes viennent alimenter le processus d’amélioration continue mis en œuvre par le Groupe par le biais de recommandations ou de suggestions. Celles-ci sont intégrées dans des plans d’actions dédiés qui sont déjà en cours d’élaboration afin de démontrer à nouveau l’excellence opérationnelle du Groupe sur le plan de la sûreté nucléaire lors des prochains OSART Follow-up (à Doel en 2012) et WANO Review (à Tihange en 2011).