Projet d’entreprise

Ces objectifs – qui remplacent les précédents, atteints pour la plupart en 2015 – contribueront à la réalisation du projet d’entreprise du Groupe et permettront d’accompagner sa stratégie de croissance durable.

L’intégration d’objectifs RSE concerne l’ensemble des activités du Groupe ainsi que l’action de ses collaborateurs, engagés à faire d’ENGIE le leader de la transition énergétique dans le monde. Cela constitue par ailleurs un sujet clé pour l’ensemble des parties prenantes, qui évaluent désormais les résultats produits par ENGIE au-delà des stricts éléments financiers, sur l’ensemble des thématiques environnementales et sociétales.

 

Résultats

 Responsabilité environnementale et sociétale : Principaux objectifs

 

Début 2016, ENGIE s’était donné six objectifs RSE d’ici 2020 qui ont été présentés lors de l’Assemblée Générale de l’an dernier.

Les résultats 2016 montrent qu’ENGIE est sur la bonne voie pour les atteindre.

 

1.         La satisfaction des clients B2C a atteint 81% en 2016 pour une cible à 85% en 2020. Cet objectif est calculé selon une méthode identique dans les 10 pays où le Groupe est présent sur le segment des clients particuliers et professionnels. C’est un indicateur essentiel d’écoute clients pour adapter nos offres et les aider dans la transition énergétique.

 

2.         Les capacités renouvelables ont atteint 22 GW fin 2016, soit un taux de 19,5% du parc, en amélioration de 1,2 point par rapport à 2015 (18,3%) avec une cible à 25% en 2020. Cet indicateur représente un axe majeur de développement du Groupe qui a l’ambition d’être leader dans le transition énergétique en s’appuyant sur la baisse des coûts et les sauts technologiques qui rendent les énergies renouvelables aujourd’hui compétitives, en particulier l‘énergie solaire.

 

3.         Le ratio des émissions de CO2 ramenées à l’énergie produite a atteint 393 kg de CO2 par MWh, soit une baisse de -11,3% comparé à 2012, pour une cible de réduction de -20% à 2020. Ce bon résultat, après la quasi-stabilité de 2015, est dû à l’arrêt ou la cession en 2016 de plusieurs unités de production charbon et à la meilleure disponibilité des réacteurs nucléaires belges partiellement arrêtés en 2015. Il atteste de l’accélération de la stratégie de décarbonisation du Groupe qui avait été initiée en 2015 avec l’arrêt de tout nouveau projet charbon.

 

4.         Le dialogue avec les parties prenantes autour de nos activités industrielles a été mis en place pour 20% de nos sites en 2016 avec une cible de 100% d’ici 2020. 2016 est la première année d’application de la méthode de calcul de ce nouvel indicateur qui se matérialise par une cartographie des attentes de nos parties prenantes, leur analyse et leur suivi et qui procède de standards internationaux (AA1000, ISO26000). Cet objectif innovant vise le renforcement de l’ancrage territorial de nos activités.

 

5.         En 2016, le taux de femmes dans le Groupe a atteint 21,9%, dépassant très légèrement celui de 2015 (21,6%). La mixité des effectifs salariés du Groupe est un facteur de performance, d’efficacité et de créativité et notre ambition reste d’atteindre la cible ambitieuse pour un groupe industrielle comme le nôtre de 25% de femmes d’ici 2020.

 

6.         La santé-sécurité des employés est un objectif essentiel de la performance du Groupe qui a travaillé depuis de nombreuses années à réduire le nombre d’accidents et s’est donné un taux-cible d’accidents internes (ou Tf) de 3 accidents par million d’heures travaillés d’ici 2020. En 2016, ce taux d’accidents internes est resté stable à 3,6.