menu
Menu
Corporate
Profils
 
Retour liste
14
avr
2015

Fape GDF SUEZ, une chaîne de générosité qui porte ses fruits

Le 10 mars 2015, GDF SUEZ organisait à La Défense une table ronde pour faire le bilan des deux ans d'existence de la Fondation Agir Pour l'Emploi (Fape) GDF SUEZ. Grâce aux dons des salariés et retraités du Groupe, la Fape GDF SUEZ a déjà permis aux associations partenaires de financer plus de 30 projets d'insertion.

Retour en images sur «Les trois jours de la Fondation Agir Pour l’Emploi - GDF SUEZ» organisés en mars 2015 à la Défense, en présence de l’entreprise d’insertion Verdun Chantiers, du réseau «Tissons la solidarité» et des associations Solidarités Nouvelles face au Chômage (SNC) et France Active.

  • Discours de Muriel Morin, Présidente de la Fape GDF SUEZ.
  • Discours de Catherine Guillon, Déléguée générale de la Fondation Agir Pour l'Emploi.
  • Défilé de mode de l'association «Tissons la solidarité».
  • Intervention de Lucien Charrier, fondateur du food truck «After Eleven».
  • Vente éphémère de vêtements.

Le 1er janvier 2013, sous l’égide de la Fondation de France, GDF SUEZ créait la «Fondation Agir Pour l'Emploi». Le projet, géré à parité avec les organisations syndicales représentatives (CGT, CFDT et FO) s'inscrit dans la politique RSE du Groupe, au même titre que la démarche Rassembleurs d'Énergies. Muriel Morin, Présidente de la Fape GDF SUEZ, en a rappelé la philosophie et la mission : «La Fape a pris le relais de la Fondation des partenaires sociaux des industries électriques et gazières qui existait depuis 1995. En partenariat avec des associations, elle contribue par ses subventions à l’insertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté. Son financement est solidaire. Nous recueillons les dons de nos salariés et retraités. Ils sont abondés à 100% par l'entreprise et reversés intégralement à des structures reconnues pour la qualité de leurs projets.»

Déjà trois partenariats pluriannuels

En deux ans, la Fape GDF SUEZ a récolté et redistribué près de 600 000 euros provenant de dons individuels spontanés, mais aussi d'initiatives collectives comme celle du réseau «Women In Networking» (WIN) regroupant 830 femmes du Groupe et auteur du premier don mutualisé.

«Cet argent a permis de financer 32 projets retenus parmi les 46 présentés à notre Comité Exécutif. Les subventions sont versées directement aux entreprises d'insertion porteuses du projet ou alimentent les programmes de trois réseaux avec lesquels nous avons signé des partenariats pluriannuels : l’Association des Paralysés de France (APF), Solidarité Nouvelles face au Chômage (SNC) et France Active», a expliqué Catherine Guillon, Déléguée Générale de la Fape GDF SUEZ. Gilles de Labarre, Président de SNC, et Alban Martinat, Responsable du mécénat de l’Association France Active, étaient présents lors de la table ronde du 10 mars dernier. Tous deux ont souligné l'importance des soutiens privés dans la lutte pour la création d'emplois et leur volonté de changer le regard sur les demandeurs.

Solidarité partagée

Étaient également présentes deux actrices de «Tissons La Solidarité», réseau de 75 structures d'insertion évoluant dans le secteur textile et soutenu par la Fape GDF SUEZ : Caroline Portes, sa Directrice Générale, et Christelle Renaud, Responsable de Verdun Chantiers, membre du réseau.

«83% des 1 500 personnes passant chez nous chaque année sont des femmes, lesquelles restent les premières victimes de la crise. Grâce aux formations prodiguées avec l'AFPA et les professionnels de la mode, 34% retrouvent le chemin de l'emploi», a insisté Caroline Portes. Les salariées de l'atelier couture de Verdun Chantiers ont, pour leur part, présenté lors d’un défilé leurs créations, réalisées à partir de vêtements récupérés. Mises en vente dans une mini-boutique éphémère, ces «re-créations» ont connu un joli succès.

En 2015, la Fape GDF SUEZ a pour ambition de renforcer son action et d’élargir le cercle des filiales adhérentes, en France et à l'international. Les choses se présentent bien : la Fape GDF SUEZ Belgium vient d’être créée sur les mêmes principes, sous l’égide de la Fondation du roi Baudoin.

Retour liste