menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
20
avr
2017

La Chine investit massivement dans les énergies renouvelables

Premier consommateur d’énergie au monde, la Chine a engagé une véritable révolution énergétique pour limiter l’impact de sa croissance économique sur l’environnement et la santé. Encore dominé par le charbon, son mix énergétique évolue rapidement grâce à des investissements massifs dans les énergies renouvelables, aussi bien dans le pays qu’à l’extérieur. ENGIE accompagne cette révolution énergétique et se positionne notamment dans le secteur du photovoltaïque.

Les capacités électriques renouvelables représentent aujourd’hui plus de 30 % des capacités électriques installées mondiales, dépassant désormais le charbon. Le photovoltaïque et l’éolien terrestre ont atteint en 2015 un tiers des capacités renouvelables au niveau mondial, des énergies tirées à 82 % par la Chine, l’Union européenne, les Etats-Unis et le Japon [1].

  • La Chine prête à agir pour lutter contre la pollution.
  • © UNISUN
  • © UNISUN
  • ENGIE a signé à Shanghai un Accord pour une prise de participation à hauteur de 30 % du capital d’UNISUN, une entreprise spécialisée dans le solaire photovoltaïque (PV).

Face à des épisodes de pollution à répétition, la Chine a lancé un plan drastique de réduction de sa consommation de charbon.

L’objectif des dirigeants chinois est de parvenir à 15 % d’énergies non fossiles dans le mix énergétique d’ici 2020, puis 20 % en 2030. Soit la plus importante ambition en termes de réduction d’émission de gaz à effet de serre avec 54 % d’émissions en moins en 2030, par rapport au niveau de 2010. La part du charbon, déjà en diminution depuis 2013, devrait ainsi passer de 64 % à moins de 58 % en 2020.

La Chine, leader des investissements dans les énergies renouvelables

Le 13e plan de développement quinquennal chinois (2016-2020) publié par la Commission nationale du développement et de la réforme pour l'énergie renouvelable prévoit d’investir 2 500 milliards de yuans (344 milliards d’euros) dans les énergies renouvelables et le nucléaire d’ici 2020. Plus précisément, 1 000 milliards de yuans seraient investis dans l'énergie solaire - la Chine voulant multiplier par cinq ses capacités solaires -, ce qui représenterait environ un millier de centrales solaires selon les experts. Quelque 700 milliards de yuans seraient consacrés aux fermes éoliennes et 500 milliards à l'énergie hydroélectrique.

En 2015, la Chine représentait déjà 17 % des investissements mondiaux dans les énergies vertes. En outre, selon une étude de l’Institute for Energy Economics and Financial Analysis (IEEFA), le pays a investi en 2016 plus de 30 milliards d’euros dans les énergies renouvelables à l’extérieur de son territoire national. Ce montant, supérieur de 60 % à celui injecté en 2015, vient affirmer le rôle de leader mondial du pays dans le secteur des énergies propres.

ENGIE en ligne avec la révolution énergétique chinoise

ENGIE a commencé à développer ses relations et sa coopération avec des partenaires chinois depuis plus de 30 ans.

S'appuyant sur le savoir-faire et les solutions du Groupe, ENGIE vise à devenir un acteur de référence dans la transition énergétique de la Chine, développant des solutions décarbonatées, décentralisées et numérisées dans les secteurs des services énergétiques, de l'ingénierie, du gaz et entrent maintenant dans le secteur des énergies renouvelables; ce qui facilite ENGIE et les entreprises chinoises à développer conjointement des projets sur des marchés tiers.

ENGIE est présent dans les villes de Pékin, Shanghai, Chongqing, ainsi que dans la province du Sichuan, ayant développé diverses co-entreprises dans le domaine des réseaux de refroidissement et de chauffage urbains, des services d'efficacité énergétique, de la cogénération énergétique, de l'infrastructure gazière et des services d'ingénierie. ENGIE a également contribué avec succès à la sécurité de l'approvisionnement en gaz chinois par 3 contrats d'approvisionnement en gaz naturel liquéfié respectivement avec CNOOC (de 2013 à 2017) et pendant les deux dernières périodes d'hiver avec Beijing Gas Group.

Enfin, ENGIE a investi en avril 2017 à hauteur de 30 % dans le capital d’UNISUN, une entreprise spécialisée dans le solaire photovoltaïque. Cette dernière a pour objectif de totaliser une puissance de 4 GW en Chine d’ici 2020. Pour cela, ENGIE l’accompagnera dans ce développement et dans la gestion de l’énergie ainsi produite.

« Cet investissement dans UNISUN, qui développe à la fois des projets de production sur le marché de gros de l’électricité et des projets pour les clients industriels, représente pour ENGIE l’opportunité de se lancer sur le plus grand et le plus prometteur des marchés de l’énergie renouvelable au monde », Charlotte Roule, Directrice Générale d’ENGIE en Chine.

[1] Source : Un Monde d’Énergie, édition 2016.

Retour liste