menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
28
jan
2016

Énergie solaire : la Fédération des chambres de commerce et d’industrie indiennes et Initiative Terrawatt à la recherche d’un marché mondial commun de la production abordable d'énergie

Le 25 janvier, la Fédération des chambres de commerce et d’industrie indiennes (FICCI) et Initiative Terrawatt ont signé un accord inédit pour un marché mondial commun de la production abordable d'énergie solaire. Cette coopération marque une avancée capitale en direction de l’objectif d’Initiative Terrawatt : traiter les questions de l’accès à l’énergie et du changement climatique grâce à des investissements à très grande échelle dans l’énergie solaire.

Initiative Terrawatt est une organisation mondiale à but non lucratif œuvrant pour établir les conditions réglementaires et les infrastructures nécessaires au déploiement massif de la production d’une énergie solaire compétitive. Objectif : 1 terawatt (1000 gigawatts) de capacités solaires additionnelles d’ici 2030.

  • L’Alliance Solaire Internationale est née le 30 novembre 2015 à l’initiative du Premier Ministre indien Narendra Modi, et du Président de la République française François Hollande, au démarrage de la COP21 à Paris.

La Fédération des chambres de commerce et d’industrie indiennes (FICCI), le Secrétaire Général, Didar Singh et Gérard Mestrallet, Président-Directeur général d’ENGIE – membre fondateur d’Initiative Terrawatt – ont signé le 25 janvier à la Federation House à Delhi un protocole d’accord pour un marché mondial commun de la production abordable d'énergie. La signature de cet accord est intervenue lors de la visite du Président de la République française François Hollande en présence de son ministre des Finances, Michel Sapin.

FICCI et Initiative Terrawatt sont convenus des points suivants :

  • L’énergie solaire photovoltaïque est aujourd’hui la technologie de production d’électricité la plus compétitive pour se conformer, en premier lieu, aux objectifs de renforcement des capacités dans le cadre du développement et du climat tels que définis dans l’Accord sur le changement climatique adopté en décembre 2015, et, en second lieu, aux Objectifs de développement durable des Nations unies adoptés en septembre 2015. L’énergie solaire peut apporter de l’électricité propre et abordable à une plus grande partie de la population. Pour autant, cela implique un volume, un rythme de développement et des flux de capitaux abordables, conditions qui ne sont pas envisageables dans les conditions actuelles du marché et de la réglementation.
  • Initiative Terrawatt définit avec ses partenaires, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), les principes directeurs d’un marché nouveau et le cadre réglementaire global pour impliquer les gouvernements et réaliser le plus tôt et le plus efficacement possible la massification de la capacité de production solaire nécessaire.
  • L’Alliance Solaire Internationale, lancée le 30 novembre 2015 par Shri Narendra Modi, Premier Ministre indien et François Hollande, Président français à l’ouverture de la Conférence sur le Climat (COP21) à Paris, peut devenir l’un des instruments politiques clés de la mise en œuvre de l’Accord de Paris et le forum privilégié de discussion, de décision et d’application des modalités les plus efficaces en matière d’énergie solaire.

Favoriser la production d’électricité solaire compétitive partout dans le monde

 «Les pays peuvent saisir l’occasion de profiter d’une énergie solaire abondante et abordable et d’en recueillir les bénéfices,» a déclaré Gérard Mestrallet. «Nous avons hâte de coopérer avec la FICCI, d’aider au financement des projets d’énergie solaire par le biais d’instruments et d’outils, des événements originaux et la communication et promouvoir un marché mondial commun de l’énergie solaire abordable» a-t-il ajouté.

Pour atteindre cet objectif, la FICCI et Initiative Terrawatt ont fait part de leur intention de coopérer sur les thèmes suivants :

  • Interaction conjointe avec l’Alliance Solaire Internationale (ISA) et les gouvernements indien et français sur les programmes que l’Alliance consacre à la réduction du coût du financement, ce qui inclut la standardisation, le regroupement, la réduction des risques, la notation et la titrisation ;
  • Le marché et la conception du cadre pour intégrer la vision des entreprises indiennes ;
  • L’expansion du concept de RE-Invest dans d’autres pays et régions membre de l’Alliance notamment en Afrique

L’accord a ensuite été présenté à François Hollande et Shri Narendra Modi à la Résidence du Premier Ministre indien.

Retour liste