menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
18
mai
2017

Marché de l’éolien en 2016 : une croissance à double vitesse et des perspectives encourageantes

Le GWEC (Global Wind Energy Council) a publié le 25 avril 2017 sa synthèse annuelle sur le développement du marché de l’éolien dans le monde*. Au sommaire : des records dans l’Union européenne, une croissance ralentie en Asie, et des tendances fortes pour l’avenir.

Le parc éolien mondial a augmenté de 54,6 GW en 2016, selon le GWEC. Une croissance amenée à se maintenir dans les prochaines années pour atteindre 817 GW de capacités supplémentaires installées à fin 2021, d’après les prévisions du GWEC.

Partout dans le monde, ENGIE développe cette énergie déjà mature.

2016, une année à deux vitesses pour l’éolien. En effet, alors que la croissance de la filière se ralentissait en Chine, premier pays sur le marché, de nombreux records d’installation étaient battus dans l’Union européenne. Une situation qui, selon le GWEC, reflète un marché prometteur, soutenu par la baisse continue des coûts de production de cette énergie renouvelable.

États des lieux de l’éolien dans le monde

La filière éolienne a continué sa progression en 2016. Pour autant, le GWEC note une croissance légèrement à la baisse en Chine, mais aussi dans de nombreux marchés émergents comme l’Afrique du Sud, le Brésil, le Canada ou encore le Mexique.

Parallèlement, de nombreux pays occidentaux misent sur l’éolien. C’est le cas par exemple des États-Unis, qui restent le deuxième marché mondial et qui ont enregistré en 2016 une augmentation de 8,2 gigawatts (GW) de puissance installée. Au total, le parc éolien américain atteint donc les 82,2 GW à fin 2016. Un chiffre qui représente 5,5 % de la production énergétique totale du pays. Certains États comme le Dakota du Sud ou l’Iowa affichent même une part de l’éolien de 30 % dans leur consommation globale.

Même constat au sein de l’Union européenne où l’éolien est une filière parfaitement intégrée au parc énergétique. Si l’Allemagne reste très largement en tête avec 5 443 mégawatts (MW) de puissance installée en 2016, de nombreux pays comme la France (1 561 MW), les Pays-Bas (887 MW), la Finlande (570 MW), l’Irlande (384 MW) ou la Lituanie (178 MW) ont battu leurs propres records d’installations d’éoliennes. Au total, 12,5 GW de nouvelles capacités éoliennes auront été installées dans l’Union européenne en 2016.

ENGIE poursuit son engagement en faveur de l’éolien dans le monde

Dans le contexte actuel de décarbonisation, ENGIE diversifie son mix énergétique et poursuit son engagement pour y augmenter la part de l’éolien. Les capacités éoliennes totales du Groupe dans le monde s’élève ainsi à plus de 5 150 MW, dont plus de 600 MW en construction. Parmis ses projets :

  • La construction début 2018 d’un parc d’une capacité totale de 51,8 MW au Mexique ;
  • Au Maroc, ENGIE opère par joint-venture avec Nareva Holding le site de Tarfaya, la plus grande ferme éolienne d’Afrique d’une capacité de 301 MW ;
  • En Belgique, ENGIE Electrabel a inauguré de nombreux sites en 2016 et poursuit son initiative Electrabel CoGreen qui permet aux riverains d’investir dans la construction de parcs éoliens locaux pour bénéficier d’une énergie propre et de proximité ;
  • En France, ENGIE est le premier acteur du secteur avec 1 730 MW installés à fin 2016.

* Source : Global Wind Report 2016, GWEC.

Retour liste