menu
Menu
Corporate
Profils
 
Retour liste
13
jui
2016

Rapport d’activité 2015 : le sens de l'histoire

Aller dans le sens de l’Histoire : c’est sous cet engagement que s’ouvre le Rapport d’Activité 2015 du Groupe ENGIE. Avec, au sommaire, la volonté de s’engager toujours plus en faveur de la transition énergétique et de développer de nouvelles solutions innovantes et digitales pour une énergie de plus en plus décarbonée.

Le monde change. Les nouveaux défis du XXIe siècle en matière d’énergie bouleversent radicalement la donne. «C’est une triple révolution», résume Isabelle Kocher, Directeur Général d’ENGIE dans le Rapport d’activité 2015 du Groupe. «Technologique, avec l’arrivée à maturité des énergies renouvelables ; digitale, avec le déploiement massif des systèmes intelligents ; sociétale et culturelle, avec le changement progressif mais irrémédiable des comportements.» Une rupture liée à la transition énergétique, qui est avant tout créatrice d’opportunités.

Des objectifs à l’horizon 2018

En 2015, ENGIE a conforté son ambition annoncée : devenir un leader de la transition énergétique dans le monde. Pour cela, explique Isabelle Kocher, «nous sommes en train de redessiner le Groupe afin de l’alléger rapidement et massivement d’actifs qui ne vont pas dans le sens de la révolution industrielle et ne sont pas au cœur des énergies de demain. Notre plan de transformation vise notamment à réduire l’empreinte carbone d’ENGIE.» En 2015, le Groupe a ainsi annoncé des investissements à hauteur de 22 milliards d’euros pour la période 2016-2018. Présent dans 70 pays à travers le le monde, ENGIE demeure le premier producteur indépendant d’électricité à l’échelle planétaire.

2015 : année d’innovation(s)

Sur les marchés émergents comme sur les implantations historiques du Groupe, la transition énergétique en cours suppose de penser l’énergie différemment. En 2015, ENGIE a fortement encouragé l’innovation, en suivant trois lignes directrices :

  • l’investissement dans les technologies émergentes ;
  • le renforcement de son écosystème d’innovation ;
  • la signature de grands partenariats technologiques structurants.

Le Groupe a notamment développé de nombreuses innovations digitales (réseaux intelligents, compteurs communicants, objets connectés) et a conforté son positionnement global sur les solutions liées au Big Data. Par exemple, ENGIE a racheté en mars 2016 StreetLight Data, une société spécialisée dans les solutions de Big Data appliquées à la planification des transports et à la mobilité urbaine.

COP21 : et après ?

La COP21 ne doit pas être qu’une date. Passé ce sommet historique de décembre 2015, il faut construire et inventer un monde décarboné et plus respectueux des environnements. En 2015, le Groupe a notamment continué de développer ses activités dans les technologies renouvelables : éolien terrestre, solaire, biomasse, éolien maritime, hydroélectricité ou encore biogaz.

Mais ENGIE s’est également engagé en faveur de villes de plus en plus vertes – grâce notamment à des réseaux de distribution de gaz renouvelables – et de plus en plus vertueuses, avec la volonté de conjuguer énergie verte et nouvelles technologies digitales. La ville intelligente, productrice d’énergie et de qualité de vie, actrice et consommatrice de ressources locales est au cœur de l’engagement citoyen du Groupe.

Être l’acteur d’une énergie locale… à l’échelle mondiale

En 2015, ENGIE a poursuivi ses actions solidaires à travers le monde, en investissant notamment pour un accès égalitaire de tous à une énergie propre et durable. Dans les 70 pays où le Groupe est implanté, des solutions décarbonées, innovantes, digitales ou sociétales ont été imaginées. L’initiative «Schools, Lights & Rights», développée par la Fondation d’entreprise ENGIE, prévoit par exemple dans divers pays l’électrification d’écoles et de centres d’accueil ainsi que la distribution de lampes solaires portables à des enfants pour leur permettre d’étudier le soir.

Enfin, la diversification des mix énergétiques et le développement de filières éco-responsables est aussi créatrice d’opportunités énergétiques pour tous. En Afrique par exemple, ENGIE a contribué au développement de nouveaux parcs éoliens, dont celui de West Coast One dans la province du Cap-Occidental, pour une électricité fiable et abordable. Cet engagement, le Groupe le poursuit à travers la planète en tenant compte, pour chaque implantation, des spécificités géographiques dans l’objectif de fournir aux consommateurs une énergie locale et verte.

Rapport d’Activité 2015 du Groupe ENGIESommaire du Rapport d’activité 2015 ENGIE

Retour liste