menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
27
déc
2016

Transport durable : deux nouveaux projets en Afrique

Avec le nouveau TER reliant Dakar au nouvel aéroport international du Sénégal et l’extension du tramway de Casablanca, ENGIE confirme son engagement en faveur d’une mobilité moins polluante et plus fluide, notamment dans les grandes villes des pays émergents.

La transformation vers une mobilité moins émettrice de CO2, moins polluante et plus fluide est aujourd’hui essentielle. ENGIE en a fait un axe majeur du développement des territoires. Le Groupe développe notamment des activités de conseil en planification urbaine et des solutions pour les transports collectifs (électrification, signalisation, aide à l’exploitation, information voyageurs).

En 2050, 3 habitants sur 4 vivront dans les villes : un constat qui oblige à innover pour proposer des modalités de transport fluides, pérennes et à haute performance énergétique. ENGIE fait du transport un axe majeur de développement : pionnier de la révolution énergétique, le Groupe favorise une mobilité urbaine durable au travers de solutions de transport innovantes. Présent en Afrique depuis 50 ans, il vient d’y signer deux projets emblématiques de cet engagement.

Un train express qui relie Dakar à son nouvel aéroport

Au Sénégal, ENGIE Ineo participe à un projet d’infrastructure d’envergure qui s’inscrit dans le « Plan Sénégal Emergent » lancé dans le pays en 2014. La filiale d’ENGIE va concevoir et réaliser, en partenariat avec Thales, les systèmes techniques du futur Train Express Régional (TER) qui reliera, sur 55 km, Dakar au nouvel aéroport international Blaise Diagne en moins de 50 minutes d’ici 2020. Un projet qui vise à désengorger cette agglomération de quelques 3 millions d’habitants, confrontée à des problèmes de circulation en raison d’embouteillages quotidiens. La mise en service du premier tronçon, reliant sur 36 km Dakar à la ville de Diamniadio, est prévue pour fin 2018.

La réalisation des systèmes techniques comprend :

  • les systèmes de signalisation ferroviaire pour la régulation des trains et la gestion sécuritaire des aiguillages,
  • les postes d’alimentation électrique haute tension des trains et caténaires,
  • les systèmes de télécommunication en ligne dans les 14 gares et dans les centres de maintenance afin d’assurer la sécurité des passagers, la connexion wifi à bord du train et dans les gares, la détection d’incendie, l’information des voyageurs en temps réel sur les quais et à bord des trains ainsi que le système global de billettique.

L’extension du tramway de Casablanca

A Casablanca, au Maroc, les filiales ENGIE Ineo et ENGIE Cofely Maroc ont été choisies par Casa Transport - société gestionnaire du réseau de transport en commun de la ville - pour assurer une partie de l’aménagement de la nouvelle ligne de tramway T2 (22,5 km desservant 33 stations sur 9 arrondissements, soit un total d’un million d’habitants) et du prolongement de la ligne T1 (d’1,8 km pour atteindre un total de 23,5 km desservant 37 stations).

Pour cela, le dispositif « Navineo » a été conçu afin de réguler l’exploitation en temps réel depuis le poste de contrôle, de fournir des informations sur les temps d’attente et de mettre en place un affichage dans les stations et à bord des rames pour informer les voyageurs. ENGIE développera également différents systèmes techniques de pilotage et de sécurité sur les deux lignes (signalisation ferroviaire, vidéosurveillance, interphonie, sonorisation, détection incendie, etc.). La mise en service est prévue pour fin 2018.

TER Dakar
Retour liste