menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
06
avr
2016

Ville durable : un immense technopôle en projet dans le désert marocain

83 000 mètres carrés de tentes végétalisées dans le désert marocain. C’est le projet architectural qu’a annoncé le roi Mohammed VI pour aider le pays à s’engager sur la voie de la transition démographique et énergétique. ENGIE, présent au Maroc depuis 1980, vous en dit plus sur ce technopôle nouvelle génération entièrement durable.

À 18 kilomètres au sud de Laâyoune, ce nouvel ensemble architectural, dont les travaux commenceront en 2017, utilisera des technologies entièrement durables en matière de gestion de l’eau et de l’énergie.

  • Le site de Tarfaya est le plus grand parc éolien d’Afrique (301 MW).

En 2050, l’Afrique comptera 2,5 milliards d’habitants. C’est pour faire face à cette urgence démographique que le gouvernement marocain a décidé de créer un nouvel espace de vie, en plein cœur du désert, dans la commune de Foum el Oued. L’ambition ? Bâtir une ville durable, économe en ressources autant qu’en énergie, destinée à accueillir les populations du futur.

Une gestion optimisée des eaux et des énergies

Afin d’assurer l’autonomie du futur technopôle de Foum el Oued, un système de recyclage des eaux usées et des déchets organiques est prévu. L’objectif affiché : atteindre le «zéro déchet» dès l’inauguration du complexe, prévue pour juin 2018. Le centre comportera également un toit végétalisé de 83 000 mètres carrés, abritant notamment le campus de la future Université Mohammed VI Polytechnique Laâyoune. À l’horizon 2018, 2 500 étudiants et chercheurs devraient y mener des recherches liées à l’environnement saharien.

Cet ambitieux projet devrait contribuer à l’essor économique et social de la région, ainsi qu’au développement d’autres villes durables sur le continent africain. Coût total des travaux : 62,5 millions d’euros.

L’Afrique sur la voie de la transition énergétique

Présent dans le pays depuis 1980, ENGIE est un acteur majeur de l’énergie au Maroc. Le Groupe contribue notamment à la stratégie énergétique nationale en développant les énergies renouvelables. Depuis 2015, ENGIE co-pilote le parc éolien de Tarfaya, la plus grande ferme éolienne d’Afrique, d’une capacité de 301 MW.

Le développement de villes durables comme celle de Foum el Oued représente donc un enjeu pour ENGIE, également impliqué sur le continent dans le développement de l’énergie solaire.

Retour liste