Arnaud, analyste fonctionnel IAMEn quoi consiste votre métier ?

Passionné d’informatique depuis tout petit, j’ai choisi de travailler sur les systèmes d’information dans un grand groupe. J’ai alors été recruté par l’opérateur central des SI d’ENGIE, pour un stage d’administrateur fonctionnel IAM et je n’ai plus quitté le Groupe depuis ! Aujourd’hui analyste fonctionnel IAM, je travaille sur le système qui gère les identités et les accès informatiques de tous les collaborateurs d’ENGIE. C’est un système permettant de gérer l’identité des collaborateurs au sein du SI et de contrôler leurs accès applicatifs. Par exemple, dès qu’un collaborateur souhaite accéder à Internet, il passe par ce système. L’IAM est très important pour la sécurité informatique du Groupe : ENGIE compte plusieurs centaines d’applications et plus de 100 sont protégées par ce système.

 

Racontez-nous votre quotidien.

Il n’y a pas une journée qui se ressemble ! J’ai d’abord une mission de support fonctionnel aux métiers : j’explique par exemple aux utilisateurs comment créer une identité. Je les aide également à définir et évaluer leurs besoins et à les traduire aux techniciens : je joue alors un rôle charnière. J’ai aussi une mission d’investigation sur le système en cas de perte d’accès ou de désactivation d’un compte par exemple.

 

Jeune diplômé, vous conduisez aussi des projets de façon autonome ?

Alors que j’étais stagiaire, j’ai en effet eu la chance qu’on me confie un projet d’évolution d’une extraction automatique de données destinée à la facturation interne. C’est un projet que j’ai conduit de A à Z : j’ai identifié les besoins avec mon tuteur, les ai traduits en spécifications fonctionnelles pour notre intégrateur,suivi les développements techniques, vérifié la conformité de la nouvelle extraction aux besoins et l’ai mis en œuvre en contexte. J’ai énormément apprécié de conduire ce projet technique lié à de gros enjeux (on n’a pas le droit à l’erreur en matière de facturation) alors que je n’étais encore que stagiaire. Si j’ai pu relever cette mission de confiance, c’est aussi grâce à la présence et au soutien de mon tuteur et de tous les membres de l’équipe qui m’ont aidé à monter rapidement et efficacement en compétences dans un domaine qui m’était encore inconnu lorsque j’ai débuté mon stage.

 

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Avant tout, les missions variées et challengeantes qu’on me confie au quotidien et la très bonne ambiance qui règne au sein de mon équipe. J’aime aussi mon rôle pédagogique : j’apporte un support fonctionnel aux métiers et je forme les utilisateurs au fonctionnement de cette application. Et surtout j’apprécie de travailler dans un Groupe qui sait faire confiance aux jeunes et leur donner des perspectives d’avenir aussi nombreuses qu’ambitieuses.

 

Pourquoi conseilleriez-vous à un jeune informaticien de rejoindre ENGIE ?

D’abord pour son système d’information : en constante transformation, il lui permettra de continuer à apprendre même après sa sortie de l’école. Ensuite, pour la multiplicité des carrières offertes dans toutes les entités du Groupe grâce à une politique de mobilité interne extrêmement dynamique. Et enfin, pour paraphraser la signature du Groupe, parce qu’il sera «utile aux hommes». C’est mon cas : investi de missions importantes quant à la sécurité des SI du Groupe, je me sens utile dans toutes les actions que j’entreprends.