Arnaud Cuvillier, spécialiste financier achat-vente de gaz naturel chez GDF SUEZ

Quelle a été votre parcours avant d’intégrer ENGIE ?

J’ai obtenu une licence en Gestion, puis un Master Finance d’entreprise à l’Université Paris Dauphine. J’ai élargi mes compétences en suivant en parallèle une formation de droit également à Dauphine. Lors de mon Master 1, j’ai également étudié un semestre en Espagne à l’université Alcala de Heneras. L’année suivante, j’ai réalisé une année de césure pour faire un stage de huit mois chez Ernst & Young Luxembourg au sein du département Private Equity.

 

Comment avez-vous été recruté chez ENGIE ?

Je suis tombé par hasard dans le secteur de l’énergie ! Mes précédentes expériences s’étaient déroulées dans le secteur des services financiers. La large palette d’activités de ENGIE et sa notoriété m’ont donné envie de réaliser un stage de fin d’étude dans la filiale luxembourgeoise de la Business Unit GNL1, au département finance. Les enjeux du secteur et la mondialisation du négoce de GNL m’ont rapidement plu. Très rapidement, une offre d’emploi m’a été proposée au département Opérations.

 

Quel est votre rôle au sein de la filiale ?

Des contrats d’achat et de vente de GNL m’ont été attribués. Mon rôle est de fixer les prix sur base des contrats. Nous échangeons quotidiennement avec nos contreparties pour nous mettre d’accord. Les contreparties se situent aux quatre coins du globe. En parallèle, je m’occupe des missions de développement d’outils pour le suivi de nos cargos, de la trésorerie et l’automatisation de nos reporting financiers.

 

Travaillez-vous en équipe ?

Quotidiennement et c’est primordial ! Dans le département Opérations nous sommes tous dépendants les uns des autres. Une bonne communication est indispensable. Les prix calculés par les uns dépendent des calculs des autres. Se faire confiance tout en se contrôlant mutuellement est la clé pour bien travailler. Je collabore également avec les membres des départements finance et juridique sur des sujets très variés comme par exemple l’impact d’une nouvelle formule de prix ou la rédaction d’un contrat. Cela me permet de découvrir tous les aspects liés au négoce de GNL.

 

Que souhaiteriez-vous faire à l’avenir ?

Je me pose cette question tous les jours ! Bien que je ne me destinais pas au marché du GNL, intégrer ce secteur m’a beaucoup plu et continuer dans l’énergie est quelque chose que j’envisage. Mais j’aimerais revenir dans mon domaine d’origine, la finance. Pourquoi pas dans le financement de projet GNL !

1 / Gaz Naturel Liquéfié