Interview de Narongchai pour Human Energies N°7

 

Narongchai, senior vice-président responsable des affaires gouvernementales et publiques du Groupe GlowPouvez-vous nous raconter votre parcours ?

J’ai un diplôme de licence en sciences politiques de l’université de Chulalongkorn et j’ai obtenu un master en économie à l’université de North Texas. Après l’obtention de mon diplôme aux États-Unis, je suis revenu travailler comme officier dans l’armée pendant deux ans au Collège de Défense Thaïlandais. J’ai ensuite travaillé dans le Groupe PTT en tant que coordinateur du développement commercial tout en obtenant un master en administration des entreprises à l’université de Kasetsart. Je travaille chez Glow depuis 1996. J’ai commencé comme cadre en charge de la gestion de l’approvisionnement en combustible avant de passer au développement commercial puis au poste que j’occupe aujourd’hui.

 

Quel est votre poste et quel rôle tenez-vous aujourd’hui ?

Je travaille comme vice-président responsable des affaires gouvernementales et publiques du Groupe Glow depuis 8 ans. Ma fonction principale est de superviser quatre services différents : le service de gestion des contrats des producteurs d’énergie indépendants et des petits producteurs d’énergie, le service des autorisations, le service de la RSE et des affaires publiques et le service de communication du Groupe. En plus de cela, je représente la société dans l’association des producteurs d’énergie privés (APPP – Association of Private Power Producer), dont je suis actuellement le président.

 

À ce jour, quel est le projet le plus intéressant et stimulant sur lequel vous ayez travaillé ?

Étant donné la diversité des équipes que je supervise, il m’est indispensable de posséder différentes compétences et connaissances pour les encadrer. Ces compétences sont notamment d’ordre commercial et juridique et incluent coordination et négociation. Le projet le plus stimulant serait notre dernier projet de centrale à charbon avec les producteurs d’énergie indépendants – Gheco-One. Développer une centrale à charbon en Thaïlande est assez difficile à cause des différentes parties prenantes impliquées. Travailler sur un tel projet permet d’acquérir beaucoup d’expérience, qu’on ne peut obtenir en étudiant à l’université.

 

Ce projet a-t-il marqué votre carrière et influencé vos décisions par la suite ?

Ce projet est un des moments forts de ma carrière. J’ai appris beaucoup de choses grâce à lui. Mais il n’a pas été bénéfique que pour moi : je pense que Glow tirera également profit de ce projet du point de vue de sa réputation et de son image en tant qu’acteur du développement durable attentif à l’environnement et aux enjeux sociaux. Nous sommes progressivement passés à l’étape suivante en termes de développement durable, ce qui est notre objectif.

 

Quels sont vos projets, qu’aimeriez-vous faire plus tard ?

Depuis que j’ai commencé à travailler pour Glow, j’ai exercé dans de nombreux domaines. Étant donné la situation du marché de l’énergie thaïlandais, la maturité de Glow et les politiques de développement durable d’ENGIE et de Glow, un des défis majeurs est, selon moi, d’encourager mon équipe à soutenir notre entreprise pendant la période de transition énergétique afin d’être un acteur majeur dans le domaine de l’énergie en Thaïlande et dans les pays voisins.