Matthieu, responsable exploration sur la plate-forme de forage d'Absheron

Comment fait-on pour trouver un nouveau gisement ?

Nous utilisons des données spécifiques comme notre connaissance des bassins sédimentaires, les profils sismiques, ou encore des paramètres pétrophysiques que nous interprétons à partir de données de puits alentour.
Cela nous permet de proposer des emplacements de forage «tests» dit d’exploration et aboutir éventuellement à une découverte d’hydrocarbures si tous les ingrédients sont rassemblés.

 

Qu’est-ce qu’un explorateur ?

C’est un géologue, ou plus généralement un «geoscientist» qui recherche de nouveaux gisements en proposant des forages d’exploration. Les «geoscientists» sont des spécialistes du sous-sol compétents sur les trois métiers qui y sont associés : géophysicien, géologue et ingénieur réservoir. C’est passionnant !

 

Comment êtes-vous devenu explorateur ?

Je suis physicien de formation et j’ai cumulé des expériences dans plusieurs Groupes de l’industrie de l’E&P (Exploration & Production) avant de prendre la direction Geosciences au sein du département «New Asset Development».
J’anime aujourd’hui une équipe d’une vingtaine de personnes et nous travaillons dans 11 pays pour découvrir de nouveaux gisements.
L’exploration est avant tout une histoire de personnes et de travail en équipe. C’est aussi le goût de l’innovation et du risque mesuré. C’est l’accumulation de connaissances géologiques et d’expériences diversifiées qui font la différence par rapport à la concurrence.

2 succès majeurs

  • 2009 : découverte du gisement de Jangkrik en Indonésie
  • 2011 : découverte du gisement d’Absheron en Azerbaïdjan
Matthieu, responsable exploration sur la plate-forme de forage d'Absheron
5 critères indispensables à la présence d'un gisement