Interview de Miriam pour le magazine des Grandes Ecoles et Universités N° 71

 

Miriam, Chef de thématique «Solutions de mobilité durable» au CRIGEN

Quels sont les enjeux du CRIGEN ?

Le CRIGEN est le centre de R&D et d’expertise opérationnelle d’ENGIE dédié au gaz, aux énergies nouvelles et aux technologies émergentes. Il participe à la création de valeur par l’innovation technologique, l’expertise opérationnelle et la conception de nouveaux produits et services validés dans nos laboratoires et centres de calcul, en favorisant l’introduction de technologies émergentes (numériques, nanotechnologies, smart technologies…) dans les métiers du Groupe. Dans ce cadre, la thématique «Solutions de mobilité durable» opère selon deux piliers : appuyer le Groupe pour favoriser le développement de solutions de transport respectueuses de l’environnement, et préparer les nouveaux métiers. Pour ce faire, nous assurons de la veille, réalisons des prototypes de véhicules incluant des composantes de biométhane, identifions et proposons des services de performance autour de la mobilité, et construisons des argumentaires en nous appuyant sur des travaux de recherche.

 

Qu’est-ce qui vous challenge dans votre métier ?

Avant tout, la variété de mes missions : aucune journée ne ressemble à une autre ! Mon travail consiste d’abord à assurer la promotion interne des innovations du CRIGEN en matière de mobilité durable afin de convaincre les entités du Groupe de l’intérêt des solutions issues de nos travaux. J’assure également une activité de promotion externe en participant à des groupes de travail internationaux. Mon activité, et celle des ingénieurs qui interviennent sur la thématique, peut porter aussi bien sur l’identification de partenariats potentiels dans et hors du Groupe, sur des travaux de développement de prototypes de véhicules co-construits avec des partenaires industriels, que sur la réalisation d’études et d’expertises. Mon poste offre tout à la fois une forte proximité avec les métiers et une vision transversale sur les activités de l’entreprise. J’ai réellement la possibilité de faire avancer les idées auxquelles je crois en agissant sur divers leviers : dès que l’on détecte le potentiel d’une idée au CRIGEN, on se met rapidement en relation avec les business units pour qu’elles confirment ce potentiel et que l’on puisse envisager des développements communs.

 

Qu’est-ce qui vous a attiré vers le Groupe ?

J’ai d’abord été attirée par la diversité de ses métiers. Ingénieure en informatique, je ne voulais pas être cantonnée à cette spécialité et je percevais que je pourrais évoluer en rejoignant ses équipes, un sentiment qui s’est d’ailleurs rapidement confirmé. Aujourd’hui, j’ai envie de poursuivre mon parcours chez ENGIE car je peux y faire valoir mes idées, les porter et faire en sorte qu’elles se réalisent. Au CRIGEN, j’ai découvert une certaine liberté d’entreprendre qui fait de mon activité un extraordinaire terrain de jeu. Le CRIGEN est ancré dans une logique entrepreunariale rare à laquelle j’aurais beaucoup de mal à renoncer.

 

Pourquoi conseilleriez-vous à un(e) jeune diplômé(e) de rejoindre ENGIE ?

Chez ENGIE , on peut explorer un nombre incroyable de métiers et échanger très rapidement avec beaucoup d’acteurs différents dans un réel esprit de respect et de convivialité. Outre cette dynamique globale très motivante, c’est un Groupe où l’on peut être acteur de son parcours et ainsi sans cesse relever de nouveaux challenges.