Aurélie, monteur réseaux chez ENGIE Ineo«Le milieu d’hommes ne m’a pas spécialement freiné», explique Aurélie. Après un parcours principalement orienté dans le commerce, la jeune femme a découvert le milieu de l’industrie. Marquée par la très bonne ambiance, Aurélie s’est rapidement intégrée aux équipes d’ENGIE Ineo. Accompagnée par son tuteur, elle apprend au quotidien le métier de monteur réseaux.

 Son métier consiste à assurer les raccordements au réseau électrique et la vérification de l’état des équipements du réseau de distribution. «Tout ce qui est aérien, on le passe en souterrain. On s’occupe des feux tricolores, tout ce qui est luminaires», explique Aurélie. Si sa mission actuelle concerne principalement les éclairages publics, elle pourra aussi être amenée à travailler sur d’autres supports comme les énergies renouvelables.

Quand elle remplace une ligne aérienne par un réseau souterrain, Aurélie se sent utile : «on contribue un peu à l’esthétique de la nature» témoigne-t-elle. Mais sa plus grande fierté, c’est de prouver que ce métier n’est pas réservé aux hommes. Il suffit que les femmes «ne se laissent pas faire, qu’elles aient de l’humour, et il n’y aura pas de soucis» précise-t-elle.