Gabriel, contremaitre mécanique au terminal méthanier de Fos Tonkin, chez Elengy, «utile aux hommes»

Contremaitre mécanique à l’atelier mécanique du terminal méthanier de Fos Tonkin, Gabriel décrit ainsi ses fonctions : émettre du gaz au débit souhaité, en évitant les pannes. Il assure sa mission sur un site méthanier qui assure  15% de la consommation française de gaz naturel.

Quand un méthanier arrive pour décharger ses cuves de GNL, Gabriel est chargé de vérifier l’état de fonctionnement de chacun des bras de déchargement. Une opération anodine en apparence mais qui est d’une importance cruciale car si l’on ne peut pas décharger le bateau, il n’y a pas de gaz sur le terminal et par conséquent «pas de bras, pas de chocolat» ironise Gabriel sur cette situation.

Avant de devenir contremaitre, Gabriel a commencé à travailler sur le terminal en tant que technicien. Ici, le savoir-faire se transmet dans la tradition du compagnonnage – la production de gaz est le métier historique d’ ENGIE, c’est donc auprès des anciens que Gabriel a acquis les méthodes de travail du terminal. Methods manager chez Elengy, Didier Madec explique que «dans une usine, la principale qualité est basée sur le relationnel». Ce sont grâce à ces qualités que Gabriel a pu devenir contremaitre, et organise désormais, avec son chef d’atelier, le travail d’une équipe de 9 personnes. Comme les opportunités de mobilité existent au sein des terminaux, Gabriel avoue avoir «envie d’évoluer encore».

France : le gaz, un savoir-faire historique

Rencontre avec Gabriel Brusson, contremaître mécanique au terminal méthanier de Fos Tonkin. Au quotidien, Gabriel se sent 'Utile aux Hommes' en maintenant le...