Stéphane, chef de chantier chez ENGIE Ineo«ENGIE est un Groupe qui sait donner sa chance aux apprentis qui le méritent. »

 

Pourquoi est-ce motivant d’être tuteur ?

Voir des jeunes travailleurs comme Aurore donne forcément envie de s’investir à leurs côtés et de les aider à se former. Ils représentent la relève et c’est important de leur apprendre très tôt le métier et les réalités du terrain. C’est dans cette optique que j’ai récemment rejoint la confrérie des «Maîtres de l’Energie» où se rassemblent monteurs, chefs d’équipes, chefs de chantier, DRH et Directeurs d’Agence pour échanger et partager les bonnes pratiques d’amélioration de nos chantiers et s’inscrire dans cette démarche fondamentale de transmission des savoirs.

 

Sur quelles missions les apprentis vous suivent-ils ?

Je travaille dans le domaine des réseaux secs (électricité, éclairage public, signalisation lumineuse tricolore) dans le Sud Est. En tant que chef de chantier, je suis responsable de la préparation et du suivi des chantiers : planification, préparation des plans, demandes de conventions, commandes de matériels, arrêtés de circulation… Le timing de l’apprentissage n’est pas toujours adapté à la durée de nos grands chantiers mais j’essaye de confier aux apprentis le plus possible de tâches en autonomie.

 

Pourquoi rejoindre ENGIE en apprentissage ?

Parce qu’il n’y a rien de mieux que le terrain pour se former aux métiers techniques ! Le contact avec les ouvriers, les clients, les chantiers est un vrai plus pour trouver du travail une fois diplômé. ENGIE est un Groupe qui sait donner sa chance aux apprentis qui le méritent : j’espère que nous aurons la possibilité de proposer un poste à Aurore, à la fin de son alternance. Le chantier n’est pas toujours un métier facile et nous voulons accompagner celles et ceux qui s’accrochent.