Tehei, technicienne de maintenance chez ENGIE IneoSi les chantiers de maintenance sont des univers principalement masculins, Tehei a su trouver sa place auprès des équipes. «Je veux dire aux femmes qu’elles peuvent faire ce métier. Il ne faut pas hésiter, il faut le faire. Ce n’est pas en restant derrière que tu vas savoir ce qui t’attend devant», explique-t-elle.

 C’est dans la maison de sa famille, où l’électricité était défectueuse, que Tehei a eu le déclic. Sa famille devait faire appel à des entreprises extérieures pour effectuer ces réparations. Tehei décide alors de reprendre ses études pour pouvoir acquérir ces compétences. Après un CAP, un BEP et le Bac, Tehei rejoint ENGIE Ineo pour une formation en alternance. Le Groupe lui offre alors la possibilité de préparer le diplôme de BTS en technicien de maintenance.

Sa principale motivation ? La curiosité. Si Tehei ne parvient pas à comprendre le problème, elle n’en dort pas ! Elle met alors toute son expertise en œuvre pour trouver des solutions. Si Tehei apprécie particulièrement son travail, c’est avant tout parce que les missions sortent de la routine : «il y a de l’action, ça change tous le jours», ajoute-t-elle.