L’initiative ENGIE Rassembleurs d’Energies favorise la lutte contre la précarité énergétique et l’accès à l’énergie durable pour tous qui s’inscrit ainsi pleinement dans la politique de responsabilité environnementale et sociétale d'ENGIE.

«20% de la population mondiale n'a toujours pas accès à l'électricité aujourd'hui. Une personne sur quatre est même confrontée à la précarité énergétique en Europe. En tant qu'entreprise citoyenne et leader mondial des fournisseurs d'énergie, il était de notre responsabilité de faire quelque chose face à cette situation».

Les propos d'Anne Chassagnette, Directeur de la Responsabilité Environnementale et Sociétale du Groupe, expliquent pourquoi, en 2011, ENGIE lançait l'initiative ENGIE Rassembleurs d'Énergies. L’idée ? Soutenir là où le Groupe est présent des projets favorisant l'accès aux énergies durables des populations vulnérables. Une société d'investissement solidaire a ainsi été créée dans ce but.

Une logique d'engagement et de progrès

Animée par une équipe de cinq personnes, la S.A.S. (société par action simplifiée) ENGIE Rassembleurs d'Énergies travaille conjointement avec la Fondation d'entreprise ENGIE et les ONG internes du Groupe : Codegaz et Energy Assistance.

«Notre ambition est différente de celle d'un fonds classique», explique Laure Vinçotte, Directrice générale d'ENGIE Rassembleurs d’Energies. «L’impact social et environnemental que nous recherchons, impote davantage que la performance financière qui assure la pérennité du fonds. Nous nous inscrivons dans une logique d'engagement et de progrès»

4,1 millions d'euros ont à ce jour été investis 10 entreprises, pour des montants allant de 150 000 à 1 million d’euros. «L'année écoulée a été la plus active depuis notre création avec 6 nouveaux investissements, précise Laure Vinçotte. Nous pensons accompagner les entreprises sélectionnées pendant 5 à 8 ans, notre objectif étant ensuite de réinvestir dans d'autres projets».

Le fonds commun de placement d’entreprise (FCPE), baptisé «ENGIE Rassembleurs d'Énergies Flexible», qui investit sa poche solidaire dans la SAS, affiche un rendement de 17%.

Cinq grandes familles d'investissement

ENGIE Rassembleurs d'Énergies s'est jusqu'ici impliquée dans cinq domaines : l'efficacité énergétique en Europe ; l’énergie solaire et les micro-grids en Afrique et en Asie ; la biomasse au sein d'une entreprise de réinsertion supportée par ENGIE Italia et enfin le biogaz.

Certains de ces projets sont déjà très matures, comme la Foncière Le Chênelet ou Habitat et Humanisme en France, deux entreprises qui aident des personnes précarisées à se loger dans des bâtiments offrant une meilleure qualité énergétique. Ou encore Green Village Ventures et Simpa Networks en Inde, qui déploient des systèmes photovoltaïques individuels en zones urbaines et rurales, offrant la lumière et les recharges de téléphone.

ENGIE Rassembleurs d'Énergies devrait franchir un nouveau palier en 2015 en s'ouvrant à un nouveau pays, le Mexique, et aux foyers de cuisson améliorés. Rendez-vous est pris.

Qu'est-ce qu'un fonds d'investissement solidaire ?

Les FCPE solidaires sont des fonds communs de placement d’entreprise éthiques qui investissent 5 à 10% de leurs ressources dans des entreprises sociales. Les 90% restant sont placés dans des ISR (investissements socialement responsables).

Les groupes qui proposent aux salariés de souscrire un PEE (Plan d'Épargne d'Entreprise) ou un Perco (Plan d'épargne pour la retraite collectif) doivent leur offrir la possibilité d'investir dans ce type de fonds. Chez ENGIE, 7 400 collaborateurs ont déjà investi dans le FCPE ENGIE Rassembleurs d'Énergie.

Laure Vinçotte : «En 2015, ENGIE Rassembleurs d’Energies souhaite poursuivre sa diversification aussi bien géographique que technologique»

Laure Vinçotte : «En 2015, ENGIE Rassembleurs d’Energies souhaite poursuivre sa diversification aussi bien géographique que technologique»

Pour la Directrice générale d'ENGIE Rassembleurs d’Energies, Laure Vinçotte, il a fallu du temps à la société d’investissement solidaire d’ENGIE pour se faire connaître et développer ses idées. Aujourd’hui, la priorité pour l'organisme du Groupe est de poursuivre ses projets en Amérique latine et de privilégier les technologies «smart» telles que les foyers de cuisson améliorés ou le biogaz.

Anne Chassagnette : «Avec Rassembleurs d’Énergies, le Groupe est présent de façon concrète, active dans le monde de l’économie sociale et solidaire»

Anne Chassagnette : «Avec ENGIE Rassembleurs d’Énergies, le Groupe est présent de façon concrète, active dans le monde de l’économie sociale et solidaire»

Un laboratoire ou une boîte à idées, telle est la vision d’Anne Chassagnette, Directeur de la Responsabilité Environnementale et Sociétale d’ENGIE, de l’initiative ENGIE Rassembleurs d’Energies. Ce fonds, qui a vu le jour au sein du Groupe en 2011, permet de développer des entreprises au niveau international en privilégiant notamment leurs performances énergétique et sociale, déterminées par les émissions de CO2 évitées et les emplois générés.

Olivier Desclée, chef de projet pour ENGIE Rassembleurs d’Énergies

Olivier Desclée, chef de projet pour ENGIE Rassembleurs d’Énergies

Olivier travaille au sein d’Electrabel, filiale d’ENGIE en Belgique. Dans le cadre de Rassembleurs d’Énergies, il collabore avec LivingStones, une société spécialisée dans la construction ou la rénovation de logements sociaux. Le sérieux de ce projet, l’impact environnemental de l’entreprise et sa solidité financière constituent aux yeux d’Olivier des atouts majeurs.

Marielle Lacoste, bénévole pour Rassembleurs d’Énergies

Marielle Lacoste, bénévole pour ENGIE Rassembleurs d’Énergies

Marielle est impliquée dans le projet Simpa Networks, une start up qui vend des systèmes solaires individuels en Utta Pradesh, au nord de l’Inde. Cette expérience enrichissante lui permet d’accroître sa sensibilité environnementale et renforce sa conviction qu’il existe des solutions énergétiques alternatives qui fonctionnent dans les pays émergents.