Les partenariats, des engagements pérennes en faveur de la biodiversité

  • France Nature Environnement (FNE) : GDF SUEZ collabore avec France Nature Environnement, dans le cadre d’une réflexion triennale sur la préservation des milieux naturels et de la biodiversité sur le territoire français. A terme, cette réflexion doit permettre de définir une méthodologie de prise en compte et de valorisation de la biodiversité dans la conception et la gestion des sites et installations du Groupe, d’étudier la contribution potentielle des installations de GDF SUEZ aux continuités écologiques et de développer des outils de sensibilisation à la biodiversité.
  • Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) : depuis 2008, GDF SUEZ mène des actions de sensibilisation et de formation de son personnel aux enjeux de la biodiversité. Le Groupe a poursuivi ses actions avec le Comité français de l’UICN dans le cadre de son partenariat de trois ans signé en 2008. Au cours de ces trois dernières années, l’UICN France a accompagné le groupe à l’élaboration de ses lignes directrices « biodiversité ». Le partenariat entre GDF SUEZ et le Comité français de l’UICN a été renouvelé pour trois ans en 2011. Ayant finalisé ses lignes directrices en matière de prise en compte de la biodiversité dans ses activités, le Groupe prépare à présent un plan d’actions qui définira leurs modes d’application.
  • Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) : GDF SUEZ participe également aux activités de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité à travers son Conseil d’Orientation Stratégique (COS) et soutient financièrement son programme phare «Modélisation et scénarios de biodiversité», lancé en juillet 2010.

Plante aquatique à la station d'épuration de Coudekerque-Branche (59)Des initiatives concrètes dans les branches du Groupe GDF SUEZ

  • Contribution à la préservation et à la restauration de la biodiversité : SUEZ Environnement a renforcé son analyse et sa compréhension des risques et opportunités liés au management des écosystèmes et de la biodiversité sur ses sites. Un livret intitulé «contribution SUEZ Environnement à la préservation et à la restauration de la biodiversité» a été publié en fin d’année. L’objectif est de préciser les défis auxquels l’entreprise devra faire face et de mettre en exergue quelques exemples d’actions concrètes mises en œuvre afin de lier des partenariats avec des experts ou de sensibiliser le grand public.

 

  • Etude des interactions des activités de GrDF avec la biodiversité : GrDF a entrepris en 2010 la construction d’une méthodologie pour intégrer la préservation de la biodiversité dans la gestion de ses interventions sur le réseau de gaz naturel : raccordements, travaux d’extension, maintenance. Ce projet fait l’objet d’un partenariat scientifique avec le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN). Fin 2010, les grands principes de la méthodologie envisagée ont été validés, à la fois par les équipes du métier «Réseau» et le MNHN. La phase d’identification et de description des différentes interventions menées sur le réseau est achevée. Etapes en cours : procéder à leur qualification au regard de la sensibilité écologique des milieux pour définir le seuil à partir duquel un plan d’action spécifique sera mis en place, puis expérimentation de la méthodologie sur le terrain. Au final, les bureaux d’études «Réseau» de GrDF disposeront d’un guide pratique et d’un outil informatique d’aide à la décision et à l’évaluation des actions à mettre en place lors des travaux pour éviter, réduire, ou compenser les impacts potentiels sur la biodiversité.

 

  • Management du parc forestier Fritz Plaumann (Brésil) : Tractebel Energia a reçu en 2010 le prix «Brasil Ambiental» pour sa gestion du parc forestier Fritz Plaumann. Créé à l’initiative de la Chambre de Commerce Américaine au Brésil, ce prix récompense les projets de préservation de l’environnement et l’application de pratiques écologiquement responsables par les entreprises brésiliennes. Situé à l’extrême sud du pays, sur le fleuve Uruguay, le parc Fritz Plaumann couvre 741 hectares et constitue un sanctuaire de biodiversité. Il est co-géré depuis 2005 par Tractebel Energia, en partenariat avec Consórcio Ita, l’agence environnementale FATMA et ECOPEF.