Captage et stockage du CO2

Stockage souterrain de Gournay-sur-Aronde.Une solution incontournable dans le cadre de la lutte contre le changement climatique

Selon les scénarios établis par l’Agence Internationale de l’Énergie, le développement des énergies renouvelables seul ne se fera pas assez rapidement pour atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Il s’avère donc nécessaire d’accélérer les réductions des émissions en mettant en œuvre le captage, le transport et le stockage de CO2 dans la production d’électricité et dans l’industrie. La DRI se positionne sur le captage par précombustion et postcombustion, le captage cryogénique, le transport et le stockage.

Projet de transport et de stockage de CO2 «France Nord»

En collaboration avec plusieurs industriels et organismes de recherche français et européens, ENGIE a lancé en 2010 le projet de transport et de stockage de CO2 «France Nord» pour contribuer à limiter les émissions de gaz à effet de serre. Ce projet permettra d’étudier la possibilité d’implanter dans le bassin sédimentaire situé dans le Centre-Nord de la France métropolitaine une infrastructure pilote de transport et de stockage de CO2. Des études techniques approfondies sont réalisées afin de sélectionner un site géologique approprié pour le stockage de CO2 dans des aquifères salins profonds. Elles viseront également à définir les infrastructures de transport de CO2 les mieux adaptées pour relier les sites industriels au site de stockage.

D’un montant de 54 millions d’euros, le projet «France Nord» est financé à 40% par l’ADEME, via le fonds démonstrateur de recherche, et à 60% par les partenaires du projet : six industriels (Air Liquide, EDF, ENGIE, Lafarge, Total et Vallourec), trois organismes de recherche français (le BRGM, l’IFP et l’INERIS) et deux organismes de recherche allemands (EIFER de Karlsruhe et le GeoForschungsZentrum de Potsdam).