Aquassistance

Une expertise ciblée, rempart à la précarité des populations

Les activités de la société Lyonnaise des Eaux de Casablanca (LYDEC), juin 2010

L’état de précarité de millions de personnes dans le monde en matière d’eau et d’environnement est la raison d’être de l’association Aquassistance. L’association est conçue pour agir dans tous les cas où l’intervention d’experts des métiers de l’eau et de l’environnement est justifiée. La plupart des projets concernent l’aide au développement (hydraulique villageoise, assainissement, collecte et traitement des déchets solides). Aquassistance a également acquis un réel savoir-faire dans la production de l’eau potable en situation d’urgence ; elle a pour cela développé des équipements compacts et elle intervient plusieurs fois par an sur des catastrophes naturelles (inondations, séismes) : en 2009, au Bangladesh et en Indonésie à Padang, en 2010 à Port au Prince, au Pakistan et à Sainte-Lucie.

L’association est désintéressée. Venir en aide à des populations en détresse est son unique préoccupation, sa seule justification.

L’activité d’Aquassistance en chiffres

Créée en 1994, Aquassistance compte 730 membres. En 2011, 67 personnes différentes, adhérentes de l’association, ont participé à 53 missions sur site et ont passé 913 jours sur le terrain sur 49 projets différents.

Au 31 décembre 2011, l’association avait 84 projets en cours principalement consacrés à l’eau potable. Pour le financement de ses projets, en plus de ses ressources propres, Aquassistance s’appuie sur le Fonds de Dotation Suez Environnement Initiatives, sur l’aide d’autres fondations privées, ainsi que sur les subventions provenant de collectivités locales et des agences de l’eau.

En 2011, Aquassistance a mené à bien parmi d’autres, un projet de 10 forages au Burkina Faso et un projet d’adduction d’eau au Bénin, d’un montant supérieur à 100 000 euros chacun.