À chaque niveau de l’organisation, les déontologues produisent un rapport annuel faisant état des travaux et progrès réalisés par leur entité en matière d’organisation éthique et de compliance. Ce rapport, remis à l’entité de rattachement, est accompagné d’une lettre de conformité du manager certifiant son engagement quant à l’application du dispositif éthique et compliance au sein de l’organisation dont il a la responsabilité. Le rapport annuel qui résulte de ce processus est présenté au Comité Exécutif du Groupe et au Comité pour l’Éthique, l’Environnement et le Développement Durable (CEEDD) du Conseil d’Administration d’ENGIE.

Le respect des principes éthiques, y compris notamment la prévention du risque de corruption, de trafic d’influence et de fraude, le risque de violation de la politique embargo, le risque de manque de protection des données personnelles, et le risque de non-respect des droits humains, est intégré dans le programme de contrôle interne INCOME.

Des audits internes et externes sont réalisés afin d’évaluer la mise en œuvre des politiques et définir le cas échéant des actions d’amélioration.

Le Groupe a obtenu en 2015 la certification anti-corruption délivrée par le cabinet Mazars, société d’expertise comptable et de commissariat aux comptes et l’ADIT, société d’intelligence économique.