«… En Turquie, le consortium franco-japonais a battu les Coréens, les Chinois et les Russes. C’est une grande réussite. Je suis très content que le contrat porte sur la construction de quatre réacteurs Atmea, dont j’ai longtemps proposé la construction d’une unité en France»

En Turquie, GDF SUEZ a été retenu en 2013 par les autorités turques pour la construction sur le site de Sinop, de 4 réacteurs nucléaires de type ATMEA1 pour une capacité de 4 400 MW aux côtés de Mitsubishi Heavy Industry, Itochu et EÜAŞ. En janvier dernier, le Groupe et le gouvernement turc se sont engagés à coopérer et apporter leur soutien afin de poursuivre les objectifs de croissance et d’investissement dans le secteur énergétique turc. 

 

«Le Royaume-Uni a sélectionné deux réacteurs: l’EPR et l’AP-1000. Le pays ne tenait pas à se rendre dépendant d’une seule technologie, surtout si un problème systémique devait survenir. Nous avions cela en tête, mais voulions nous assurer que l’offre de Westinghouse réponde à nos besoins»

GDF SUEZ a signé un accord de partenariat industriel avec Toshiba Westinghouse pour le développement au Royaume-Uni pour le développement d’une nouvelle centrale nucléaire sur la côte du comté de West Cumbria, au nord-ouest de l’Angleterre. La centrale sera construite avec la technologie AP1000 de Westinghouse et aura une capacité de 3 400 MW. 

GDF SUEZ, acteur du nucléaire