Valérie Bernis,  Directeur Général Adjoint, en charge des Communications, Marketing et Responsabilité Environnementale et SociétaleENGIE vient de publier son premier rapport intégré, avec un an d’avance sur son engagement. Pourquoi vous être lancés dans cette démarche ?

En publiant la première version de notre rapport intégré, nous venons de franchir une étape importante pour le Groupe, en avance d’un an sur l’engagement pris par Gérard Mestrallet, Président-Directeur Général d’ENGIE, il y a trois ans déjà. Pourquoi cet engagement ? Parce que la responsabilité est une composante essentielle de notre business model et de notre stratégie, placée sous le signe de la transition énergétique. Le rapport est le fruit de cette intégration à nos activités. C’est le fruit également d’un important travail de formalisation de la performance intégrée d’ENGIE: économique, financière, sociale, environnementale et sociétale. Cette performance intégrée constitue pour nous, dans un contexte mondial d’aspiration à une énergie moins carbonée et plus efficace, un vrai facteur de différenciation et de valorisation du Groupe auprès de l’ensemble de nos parties prenantes : investisseurs, clients – notamment industriels –, fournisseurs, salariés, société civile…


Quel est l’objectif de ce rapport intégré et quels bénéfices avez-vous identifiés ?

Notre décision a été de construire le rapport intégré autour de la stratégie d’ENGIE et donc de mettre en perspective toutes les dimensions du projet d’entreprise avec les choix stratégiques du Groupe : passer de «producteur d’énergie et fournisseur de services» à «partenaire responsable de ses clients sur des solutions énergétiques intégrées». L’objectif était de refléter notre modèle de création de valeur et la façon dont ENGIE a inscrit la croissance responsable au cœur de ses ambitions stratégiques. Très concrètement, le projet a mobilisé en interne, pendant plusieurs mois, de nombreuses Directions. Les bénéfices de ces travaux ont été immédiats pour tous les acteurs du projet, notamment en améliorant le dialogue en interne et en permettant la construction d’une vision partagée de la performance.


Quels sont les autres outils dont vous disposez pour mener à bien votre projet de performance responsable ?

Le rapport intégré s’inscrit totalement dans la démarche d’ENGIE d’intégration de sa performance extra-financière au sein de sa performance globale et s’articule avec les autres outils que le Groupe a récemment déployés. Elaborée en 2014, la nouvelle politique de responsabilité environnementale et sociétale permettra de contribuer à la transformation du Groupe. Nous nous sommes dotés d’un tableau de pilotage de la performance lié aux enjeux directs de cette politique pour l’ensemble de nos activités, qui s’articule autour d’environ 15 indicateurs. L’analyse de l’évolution de ces indicateurs, complétée par les enseignements de notre matrice de matérialité – qui intègre également les dimensions économiques et financières – permettra de donner au Comité de Direction les éléments de gestion pertinents en matière de responsabilité, afin d’orienter les prises de décision selon les objectifs stratégiques du Groupe.