« L’Afrique illustre à la fois les défis posés par l’amélioration de l’accès à l’énergie mais également tous les espoirs et opportunités que portent les innovations technologiques »

>> Retrouvez l’intégralité de la tribune d'Isabelle Kocher sur LinkedIn

Tribune publiée le 22 février 2017 sur LinkedIn Influenceurs (extraits)

Isabelle Kocher, Directeur Général d’ENGIE

Généraliser l’accès à l’énergie en Afrique

Si quelqu’un vous demandait : quel est le défi le plus important du secteur de l’énergie aujourd’hui ? Je suis persuadée que la plupart d’entre vous répondraient « la lutte contre le réchauffement climatique », « la réduction de la consommation d’énergie », « le soutien aux énergies renouvelables ». Moi aussi d’ailleurs. Et nous aurions raison.

Cependant il existe encore un autre défi, que nous autres, qui vivons dans les pays industrialisés, avons tendance à oublier : l’accès universel à l’énergie. […]

1,2 milliard de personnes vivent sans accès à l’énergie dans le monde, la plupart d’entre elles sont sur le continent africain. […]. Près de 635 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’énergie, et ce chiffre est en augmentation du fait de la croissance démographique (Agence internationale de l’énergie, 2014).

Faute d’accès à l’électricité, les ménages se tournent vers des solutions coûteuses, inefficaces ou dangereuses, comme les générateurs diesel ou l’utilisation de la biomasse, utilisée notamment pour les fours traditionnels. […] Je suis convaincue que l’Afrique se situe à un tournant. Un accès universel à une énergie peu chère et de qualité est à la portée du continent.

La baisse structurelle du coût de production des énergies renouvelables permettra de tirer parti des immenses ressources naturelles de l’Afrique. […]

« Je suis impressionnée par l’audace et la vivacité de l’innovation en Afrique : celle-ci permet de résoudre des problèmes que l’on pensait jusqu’ici insolubles »