D’où est venue l’idée de créer Experts Drone Lab ?

Patrick, Directeur de l'innovation du CRIGENPatrick Comont, Directeur de l’innovation du CRIGEN, Interlocuteur auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) et des autorités gouvernementales :

Des ingénieurs du CRIGEN ont commencé à réfléchir à l’utilisation des drones à des fins industrielles dès 2008. Ils y ont vue d’emblée un formidable outil pour améliorer par exemple la surveillance des infrastructures industrielles du Groupe, mais également la performance de nos métiers.

 

 

 

Maxime, Responsable des développements technologiquesMaxime Lecchi, Responsable des développements technologiques :

Nous avons mené une première phase d’expérimentations pour la surveillance des conduites de transport de gaz naturel avec GRTgaz qui s’est achevée en 2013. Cette phase d’expérimentation ainsi que les CRIGEN Innovation Days ont confirmé l’intérêt de l’utilisation de ce nouvel outil dans nos métiers de l’énergie. Afin de développer beaucoup plus largement cette démarche dans le Groupe, la Direction Recherche & Technologies du Groupe a décidé de créer un Lab autour de cette compétence.

 

Comment êtes-vous structuré aujourd’hui ?

Andrés, Responsable du développementAndrés Galnares, Responsable du développement :

Notre équipe compte quatre personnes et un parc de six drones de technologies différentes (quadricopter, hexacopter, octocopter…) afin de répondre à la diversité des missions à remplir. Nous avons opté pour un positionnement transversal afin d’adapter l’usage des drones à tous les métiers du Groupe.

 

Justement, pouvez-vous nous en dire plus sur les usages des drones dans les métiers de l’énergie ?

Patrick, Directeur de l'innovation du CRIGENPatrick Comont :

Nous proposons plusieurs types de prestations comme par exemple : l’inspection visuelle, pour le contrôle des installations ou le suivi de chantiers; l’inspection thermographique, qui permet notamment de mesurer la déperdition énergétique des bâtiments et ainsi d’améliorer leur efficacité énergétique. Les drones équipés de capteurs variés se révèlent être des outils très puissants de collecte de données. Il convient ensuite d’analyser ces données par le développement de logiciels pour pouvoir proposer de très nombreux services. L’expert Drone Lab se positionne clairement sur l’ensemble de la chaine d’activités.

Quelle plus-value les drones apportent-ils à ces prestations ?

Erwin, Responsable technique des activités aériennes.Erwin George, Responsable technique des activités aériennes :

A titre d’exemple, utiliser un hélicoptère pour faire de la surveillance, escalader des pylônes pour réaliser des contrôles coûtent cher, demandent du temps et représentent des risques de chute ou d’intoxication. Le recours à un drone offre a contrario une agilité de mise en œuvre, diminue les coûts et s’avère totalement sécurisé, puisque l’Homme intervient à distance sans aucun risque et peut, qui plus est, reproduire à la demande l’intervention.


Votre stratégie de développement en 2015 ?

Andrés, Responsable du développement

Andrés Galnares :

Le Experts Drone Lab doit devenir le centre d’expertise de référence en matière de drones et des usages industriels et fédérer le développement de ce savoir faire au sein du Groupe.

 

 

 

Patrick, Directeur de l'innovation du CRIGENPatrick Comont :

L’objectif est de continuer de travailler avec la DGAC pour faire évoluer la réglementation de la filière drone professionnelle en France. Nous y participons fortement  aux côtés d’EDF, de la SNCF et des ADP notamment, afin de «booster» le développement de cette activité en France, en Europe et dans les pays du monde où ENGIE opère et à chaque fois qu’une nouvelle opportunité se présente.

 

 

Maxime, Responsable des développements technologiquesMaxime Lecchi :

Les drones peuvent être équipés de tous types de capteurs et de nouveaux besoins apparaissent chaque jour. Notre rôle est de comprendre les enjeux de nos clients et d’imaginer, pour eux, de nouveaux services à forte valeur ajoutée.

 

 

Erwin, Responsable technique des activités aériennes

 

Erwin George : 

À partir de cette année, nous allons aussi proposer aux Business Unit du Groupe de former des pilotes parmi leurs équipes techniques, afin de leur permettre d’internaliser cette compétence et d’introduire ces nouveaux usages au service de la performance de leur métier.