Deux porteurs du projet : Florent Bergeret (directeur produits et services chez Ecometering) et Raphaël Lecomte (ingénieur pilote du projet au sein du CRIGEN) nous expliquent les technologies smart au service de l’habitat.




Crédit photo © Angie Interactive

  • «Je suis convaincu que le monde de l’énergie va profondément changer. Nous produirons tous bientôt notre propre énergie.» Florent Bergeret
  • «L’apport du «smart» permet de gagner en efficacité énergétique mais aussi d’augmenter le niveau de confort et de sécurité des occupants.» Raphaël Lecomte
  • «L’habitat connecté s’inscrit comme une extension naturelle des services autour de l’énergie que nous proposons et nous oblige à imaginer de nouveaux horizons.» Florent Bergeret
  • «Certains éléments comme le pilotage des volets à distance existent depuis longtemps mais la baisse des coûts des nouvelles technologies offre un renouveau dans le domaine de la domotique.» Raphaël Lecomte

Qu’appelle-t-on «smart energy»?

Florent Bergeret, (directeur produits et services chez Ecometering) : Le «smart energy» désigne un ensemble de systèmes permettant d’utiliser intelligemment l’énergie de la manière la plus simple et la moins coûteuse possible, dans l’objectif d’en limiter la consommation, les coûts et l’impact environnemental. Grâce notamment à des capteurs et des actionneurs connectés présents au sein de l’habitat il devient possible de mesurer précisément les consommations d’énergie et d’agir sur elles afin d’optimiser sa consommation globale d’énergie.

Raphaël Lecomte, (ingénieur pilote du projet de la maison connectée au sein du CRIGEN) : De façon générale, l’objectif du «smart home» est de venir compléter les actions manuelles du quotidien par des actions automatisées : c’est le principe des capteurs de présence qui vont allumer ou éteindre la lumière dans une pièce en fonction de nos allers et venues. Ce type d’actions peut se décliner sur de nombreux appareils permettant de gérer plus efficacement l’énergie au sein de l’habitat. L’apport du «smart» permet ainsi de gagner en efficacité énergétique mais aussi d’augmenter le niveau de confort et de sécurité des occupants. Par ailleurs, certains appareils vont encore plus loin : ils apprennent en fonction des habitudes des personnes et adaptent leur fonctionnement en conséquence.

 Quels sont les produits développés pour la maison connectée pilote d'ENGIE ?

Florent Bergeret : Nous avons lancé sur le marché deux premiers produits nous permettant de coller aux attentes des clients particuliers.

Florent Bergeret / © Angie InteractiveAfin d’aider nos clients à réduire leur consommation d’énergie, nous proposons une solution leur permettant de bénéficier de conseils personnalisés d’efficacité énergétique. Pour rendre possible ce service, des capteurs branchés sont utilisés sur les compteurs de gaz naturel et d’électricité. Ces capteurs, connectés à Internet transmettent la consommation d’énergie, des algorithmes l’analysent et génèrent des conseils personnalisés permettant aux clients de mieux et moins consommer. Le client peut à tout moment accéder au service sur sa tablette ou son Smartphone.

Nous avons également lancé le Thermostat Connecté DolceVita, pour piloter son chauffage. C’est en effet le plus gros poste de consommation d’énergie d’un foyer. Le thermostat connecté à Internet permet au client de couper le chauffage depuis son Smartphone apportant à la fois facilité d’utilisation et économies d’énergie...

Quelle expertise le CRIGEN a-t-il apporté dans la mise au point de ces équipements ?

Raphaël Lecomte : Le CRIGEN est intervenu sur plusieurs phases de ces projets, depuis la conception des solutions jusqu’au test en conditions réelles en apportant son expertise des systèmes énergétiques et de la thermique du bâtiment, du développement d’algorithmes ainsi que des capteurs communicants.

Raphaël Lecomte © Angie InteractiveLa mise au point de ces solutions a reposé sur l’utilisation du pavillon de la maison connectée comme environnement de test. Le CRIGEN et Ecometering ont travaillé conjointement pour réaliser le pavillon de la maison connectée notamment pour établir le cahier des charges permettant de définir les équipements à mettre en œuvre et l’instrumentation nécessaire à son utilisation. Le CRIGEN a ensuite équipé le pavillon témoin « maison connectée » de tous les équipements à tester et capteurs nécessaires au sous-comptage des consommations et au suivi de son fonctionnement thermique. Un système de collecte et de stockage des données, utiles pour tester en conditions réelles les produits a également été mis en place. L’objectif était d’avoir un espace représentatif d’un habitat classique pour évaluer le bon fonctionnement, la précision des équipements et leur compatibilité avec différents types de chauffage et de compteurs, ainsi que définir les scénarios de fonctionnement les plus avantageux. Nous avons par exemple testé l’hiver dernier l’impact de différents modes de pilotage du chauffage et des volets roulants.

Pourquoi faut-il s’intéresser aux technologies Smart Home ?

Raphaël Lecomte et Florent Bergeret / © Angie InteractiveRaphaël Lecomte : Parce que c’est l’avenir ! Certains éléments comme le pilotage des volets à distance existent depuis longtemps mais la baisse des coûts des nouvelles technologies offre un renouveau dans le domaine de la domotique. Le fort développement des objets connectés multiplie les possibilités et rend possible l’interaction entre les différents équipements au sein de l’habitat.

Florent Bergeret : Je suis convaincu que le monde de l’énergie va profondément changer. Nous produirons tous bientôt notre propre énergie. ENGIE s’adapte et innove pour inventer le monde de demain et continuer à apporter de la valeur à ses clients.

Raphaël Lecomte et Florent Bergeret / © Angie Interactive

Qu’est ce que ENGIE peut apporter dans le domaine des «maisons intelligentes» ?

Florent Bergeret : Travailler dans le domaine des «smart energy», c’est transposer l’expertise du Groupe en matière d’efficacité énergétique dans le domaine des nouvelles technologies. L’habitat connecté s’inscrit comme une extension naturelle des services autour de l’énergie que nous proposons et nous oblige à imaginer de nouveaux horizons.

Raphaël Lecomte : Notre force repose sur la relation de confiance que ENGIE a su tisser avec ses clients. Pour pérenniser cette relation, il est important de proposer des idées neuves et des services innovants répondant à leurs attentes. L’expertise du Groupe en matière d’efficacité énergétique est un vrai atout pour développer ces nouveaux services.