Pablo Vaggione, urbanisteErik ORSENNA : vous avez visité Climespace à Paris, le plus grand réseau de froid urbain en Europe. Que pensez-vous de l’infrastructure ?

Pablo VAGGIONE : L’infrastructure du réseau est remarquable. Son intégration environnementale est très réussie : Climespace est invisible pour les citadins qui travaillent et vivent dans la ville. C’est très intéressant d’observer de l’intérieur comment il fonctionne, pas seulement en termes d’ingénierie mais aussi dans la prise en compte et l’exploitation de la nature. Il est très important d’être capable de tirer parti les conditions environnementales et d’en faire un atout dans la production d’un service aux usagers, ancrée dans le respect de l’environnement.

E.O. : Quel bilan tirez-vous de ces trois jours de réflexion a sein du Conseil de Stratégie Urbaine ?

P.V. : Ces trois jours ont été particulièrement instructifs. Le groupe du Conseil de Stratégie Urbaine est varié, beaucoup de points de vue différents s’y confrontent, de nombreuses idées à développer ont été lancées. C’est passionnant de voir comment une société comme ENGIE, groupe de dimension internationale, peut regarder vers l’avenir, avec pour objectif de produire plus de services pour un nombre croissant d’individus. Tout l’intérêt consiste à réfléchir à la mise en place de solutions, pas uniquement en termes d’ingénierie mais aussi dans une approche holistique de la ville.