menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
23
mai
2017

Trois licences d’exploration géothermique délivrées par le Ministère de l’Énergie au Mexique : une étape clé pour ENGIE et Reykjavik Geothermal

Ces licences autorisent pour une période de trois ans l’exploration de ressources géothermiques situées dans trois zones de 150 km2 chacune, à Sangangüey (État du Nayarit), Cerro Pinto et Las Derrumbadas (État du Puebla).

SENER, le Ministère de l’Énergie du Mexique, a délivré trois permis d’exploration à ENGIE, acteur mondial de l’énergie, et Reykjavik Geothermal, entreprise islandaise de développement géothermique. Ces licences autorisent pour une période de trois ans l’exploration de ressources géothermiques situées dans trois zones de 150 km2 chacune, à Sangangüey (État du Nayarit), Cerro Pinto et Las Derrumbadas (État du Puebla).

Cette étape majeure dans le développement de la géothermie au Mexique fait suite à l’accord de coopération signé le 7 décembre 2015 entre ENGIE, via sa filiale à 100 % Storengy, et Reykjavik Geothermal, en vue d’obtenir et de développer ensemble des concessions et des permis d’exploration géothermique dans le pays.

À la fois efficace et économique, la géothermie est une source d’énergie renouvelable, non intermittente et respectueuse de l’environnement, qui utilise la chaleur venant des sous-sols profonds aussi bien pour le chauffage que pour la production d’électricité, voire même pour les systèmes de climatisation. Elle constitue l’activité principale de Reykjavik Geothermal et est l’une des composantes de la transition énergétique dont ENGIE entend devenir leader mondial. ENGIE est notamment l’un des premiers producteurs et fournisseurs d’énergie géothermique en Europe pour le chauffage et la climatisation de bâtiments résidentiels ou commerciaux, utilisant différentes sources géothermiques.

La Réforme Energétique mexicaine a réuni les conditions pour l’ouverture du marché de l’électricité et encourage les investisseurs privés à participer à la production d’électricité. Avec des objectifs de verdissement du mix énergétique, cette réforme ouvre la porte au développement des ressources géothermales abondantes du pays.

Le Ministère de l’Énergie du Mexique (SENER), la banque de développement mexicaine Nacional Financiera (NAFIN) et la Banque interaméricaine de développement (BID) ont ainsi soutenu conjointement le développement d’un programme de réduction des risques exploratoires. Celui-ci a joué un rôle clé pour attirer des développeurs privés et constituera un élément déterminant pour aider les différents acteurs à franchir la barrière de l’exploration dans le développement géothermique.

ENGIE, notamment via sa filiale Storengy, et Reykjavik Geothermal sont convaincus du rôle majeur que la géothermie est appelée à jouer dans le mix énergétique du Mexique. Pour rendre la géothermie d’autant plus compétitive, ces entreprises travaillent sur une intégration complète dans la tarification de deux valeurs que sont la qualité durable et le caractère continu de la production électrique d’origine géothermique.

« Nous sommes très confiants quant au potentiel de ces zones pour le développement de projets décarbonés, qui sont au cœur de notre stratégie », a déclaré Cécile Prévieu, Directeur Général de Storengy.

« En obtenant ces trois licences, Reykjavik Geothermal renforce sa position sur le marché géothermique mexicain », a souligné Gudmundur Thoroddsson, CEO de Reykjavik Geothermal.

Efrain Villanueva Arcos, Directeur Général des Énergies Propres de SENER, a déclaré : « L’attribution de ces permis d’exploration à un partenariat franco-islandais marque un jalon important dans la mise en œuvre de la réforme législative en faveur de l’énergie géothermique ; il s’agit en effet des premières entreprises 100 % étrangères à investir dans le secteur de la géothermie au Mexique. »

Grâce à la complémentarité de leurs expertises, ENGIE, via sa filiale Storengy, et Reykjavik Geothermal poursuivront ensemble le programme d’exploration pour chacune des trois licences obtenues.

À propos de Reykjavik Geothermal

Reykjavik Geothermal (RG) est une société de développement géothermique qui intervient sur le plan international, dont les activités sont axées essentiellement sur le développement de l’énergie électrique dans les régions disposant d’importantes ressources géothermiques, généralement peu exploitées du fait de difficultés techniques, politiques ou financières, qui ont de tout temps empêché le développement de la géothermie. RG est présente dans de nombreuses régions du monde et notamment en Afrique orientale, en Asie et en Amérique Latine, très souvent associées à la “ceinture de feu” mais explore également de manière sélective de nouvelles opportunités au Moyen-Orient, aux États-Unis et en Europe. Reykjavik Geothermal est présente dans le secteur de la géothermie au Mexique depuis 2011, dans le cadre du projet Ceboruco, dans l'État du Nayarit. RG et ses partenaires ont obtenu de SENER l’un des deux premiers permis d’exploration géothermique privée dans la région du volcan Ceboruco 1.

À propos d'ENGIE

ENGIE inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers (électricité, gaz naturel, services à l’énergie) pour relever les grands enjeux de la transition énergétique vers une économie sobre en carbone : l’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique et l’utilisation raisonnée des ressources. Le Groupe développe des solutions performantes et innovantes pour les particuliers, les villes et les entreprises en s’appuyant notamment sur son expertise dans quatre secteurs clés : les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, le gaz naturel liquéfié et les technologies numériques. ENGIE compte 153 090 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires en 2016 de 66,6 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices internationaux : CAC 40, CAC 40 Governance, BEL 20, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe, DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo (World 120, Eurozone 120, Europe 120 et France 20).

Retour liste