Matching Energy : venez voir si ça matche…

Retrouvez Laure et d’autres collaborateurs d’ENGIE sur la plateforme Matching Energy by ENGIE. Après un quiz en cinq clics vous trouverez peut-être votre alter ego chez ENGIE !

Si les bâtiments étaient vivants, les chauffagistes seraient médecins !

Diagnostic, température, artères, pression… Certains termes employés dans le domaine du génie climatique rappellent le vocabulaire de la santé. « Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux ». Ainsi commence le serment d’Hippocrate, traditionnellement prêté par les médecins occidentaux avant de commencer à exercer.

Si Laure n’est pas allée jusque-là, elle a toujours partagé ce souci de la prévention, du soin, de l’accompagnement. Après deux années de Prépa Médecine, elle s’oriente finalement vers l’École de Biologie Industrielle (EBI). Bien que celle-ci ait plutôt pour vocation de former les étudiants aux métiers de la qualité ou du marketing, Laure trouve le moyen d’évoluer vers le monde du process. Elle fait ses stages au sein d’entreprises construisant des bâtiments à la pointe des technologies bio-industrielles, et se spécialise dans les fluides et leurs traitements. Pour son stage de fin d’études, elle intègre ENGIE Axima pour monter l’agence Plomberie qui à l’époque n’existe pas encore. Puis elle change d’agence pour étendre son champ d’activités au Chauffage, à la Ventilation et à la Climatisation (CVC). En définitive, si elle n’est pas médecin, Laure est aux petits soins pour garantir à ses clients la bonne santé de leurs bâtiments, et assurer le bien-être de leurs occupants.

La bonne ordonnance

Telle une cheffe d’orchestre, Laure doit coordonner un ensemble d’éléments aussi bien humains que matériels, mais aussi tenir son budget. Son métier exige d’elle un sens aigu de l’organisation. Elle doit en permanence faire preuve de discernement pour être capable de distinguer les actions prioritaires des autres. « Le chargé d’affaires doit être un excellent gestionnaire, qui sait prendre du recul car aujourd’hui la pression dans la construction est un facteur inhérent au métier. » Écouter, analyser, décider, accompagner… Laure peut aisément transposer à l’univers du BTP la méthode du praticien. Elle cultive son aisance relationnelle. « Je suis souvent le premier contact du client, et travaille en perpétuelle interaction avec les équipes, les sous-traitants et la direction ». « Ce qu’il y a de bien dans la construction c’est qu’on voit concrètement les choses avancer ». Elle aime l’idée qu’aucun jour ne ressemble à un autre, et qu’elle et ses équipes vont accomplir ensemble de multiples opérations qui feront avancer leurs chantiers.

De grandes responsabilités

Avant de prendre ses décisions, Laure y réfléchit à deux fois. Et pour cause : le moindre de ses choix techniques peut avoir des impacts très importants. Elle doit trouver les solutions les plus adaptées pour équiper des bâtiments, souvent complexes, de technologies toujours plus propres, tout en améliorant sans cesse les techniques de production de chantier afin de limiter la production de déchets. Le facteur sécurité est également primordial. La construction est un domaine dangereux où un accident peut vite survenir. « Intervenir en amont afin de prévenir les risques et faire que les ouvriers sur le chantier travaillent dans un environnement sûr est, à mon sens, une contribution essentielle des chargés d’affaires chez ENGIE Axima ». Chaque jour, Laure gagne un peu plus en maîtrise et en responsabilités. Son but est désormais d’atteindre un poste avec davantage de recul sur le chantier et une dimension de  gestion d’équipes encore plus forte. « J’aimerais avoir les moyens de contribuer au développement professionnel de mes collaborateurs et d’avoir une vision plus globale du centre de profit auquel je contribue ». Elle semble bien partie pour y arriver !

Bouger, c’est bon pour la santé !

La majeure partie de son temps libre, Laure la consacre à sa famille et tout particulièrement à sa petite fille de trois ans et son petit garçon de quatre mois. C’est aussi une grande sportive, adepte des raids en équipe qui allient souvent course à pied, vélo et canoë. Une passion qu’elle partage d‘ailleurs avec un grand nombre de collègues. « On monte régulièrement des équipes et c’est toujours un grand moment de partage ».

Pensée positive

Optimiste chevronnée, battante déterminée, Laure est persuadée que tout est possible à partir du moment où l’on se donne les moyens de réussir et que l’on continue d’y croire. Le plus important à ses yeux, c’est d’avoir des objectifs et de tout mettre en œuvre pour y arriver. Pour motiver ses équipes, elle prend volontiers la place du coach, expert en développement personnel. Ses maîtres mots : « Il faut croire en soi et se connaître afin d’identifier ses forces et ses faiblesses. Il faut avoir de la chance, mais la chance ça se provoque ! »


Laure Monneron Sollami, Chargée d’affaires