Géothermie terrestre
Géothermie terrestre

ENGIE développe ses activités de géothermie en France et dans le monde

100 GWh de chaleur verte pour 10 000 logements

ENGIE fournit 100 GWh de chaleur verte pour les logements des communes de Champs-sur-Marne et de Noisiel . Alimenté par plus de 80% en géothermie, il s’agit d’une délégation de service public, pour une durée de 25 ans, sur la communauté d’agglomération de Paris – Vallée de la Marne (CAPVM) pour la création et l’exploitation d’un réseau de chaleur géothermique d’une longueur de 20 km. Ce nouveau réseau contribuera à la décarbonation de ce patrimoine, et apportera une étiquette verte aux futurs immeubles qui seront construits sur le territoire. Par ailleurs, ce réseau permet de lutter contre la précarité énergétique en garantissant des tarifs abordables et stables aux futurs usagers.

Chiffres clés :

  • 80% de géothermie dans le réseau
  • 100 GWh de chaleur verte, soit 10 000 équivalent logements
  • Environ 96 GWh de consommations énergétiques à l’horizon 2030

En Indonésie : une première centrale électrique en construction

ENGIE développe également des technologies de géothermie pour la production d’électricité. Les premières expérimentations sont menées en Indonésie qui, avec ses cent quarante volcans en activité, possède le plus fort potentiel géothermique de la planète et 40% des réserves mondiales.

Les premiers forages réalisés en 2012 et 2013 par PT Supreme Energy Muara Laboh (SEML), co-entreprise détenue par ENGIE, et Sumitomo Corporation à Muaralaboh, à l’ouest de Sumatra, ont confirmé l’existence d’un réservoir à haute température (supérieur à 200°).

ENGIE développe un projet d’exploration géothermique sur le site de Rantau Dedap, situé à 225 km de Palembang, la capitale de la Province du Sud de Sumatra. La concession a été octroyée à un consortium composé d’ENGIE, PT Supreme Energy et Marubeni. Avec un objectif de capacité de 240 MW, le projet devrait assurer une production d’électricité d’origine géothermique pendant plus de 30 ans permettant d’alimenter environ 480 000 foyers et de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 1,1 million de tonnes par an. ENGIE développe également deux autres projets d’exploration géothermique en Indonésie : l’un à Muaralaboh dans la province de Sumatra occidental et l’autre, le projet Rajabasa, à l’extrémité méridionale de l’île.

Le projet géothermique de Rantau Dedap en Indonésie