Damien Terouanne

Comment la politique achat est-elle déployée au sein des BU ? Quels sont vos grands projets ?

Le déploiement de la politique achat se fonde sur une approche territoriale & décentralisée, les Directeurs Achats des Business Units (BUs), sont, par subsidiarité, responsables de la mise œuvre et du suivi de la gouvernance achat qui s’articule autour de 3 processus opérationnels : gérer le panel fournisseur, gérer les catégories d’achats , acheter ou approvisionner.

Nous nous sommes engagés dans une démarche de transformation « We are ENGIE Procurement» qui vise à faire évoluer notre façon de délivrer plus de performance, de compétitivité et de rentabilité durables, notamment en développant les compétences de notre filière et en adaptant le vocabulaire et les approches à nos différentes parties prenantes et à leurs différentes activités. La position des Achats est unique dans le Groupe, elle permet de connecter les fournisseurs, les prescripteurs (chargés d’affaires, responsables d’exploitation, chefs de projets…) et parfois même les clients pour développer de nouveaux éco-systèmes et faire émerger des solutions innovantes qui contribuent concrètement au progrès harmonieux.

Parmi nos grands projets, outre le pilotage du volet Achats, du plan de Performance Groupe (50% de l’impact net du plan provenant des Achats), nous mettons l’accent sur :

  • l’Insourcing (+15% en 2018, avec 1.25 Md€ de ventes internes),
  • les synergies d’intégration dans les Achats à l’occasion de chaque nouvelle acquisition,
  • le développement d’outils et de plateformes digitales au service des acheteurs et des prescripteurs pour gagner en efficacité opérationnelle, en traçabilité et en capacité d’analyse des données,
  • le renforcement de l’impact du Category Management sur un nombre restreint de catégories de dépenses ( 30 à l’échelle du Groupe) dans une logique de subsidiarité et de discipline associée.

Comment avez-vous mis en place le plan de vigilance, quelles mesures comprend-il envers les fournisseurs, quels en sont les premiers résultats ?

Afin d’élaborer les règles, le plan de formation et les actions d’autocontrôle, nous avons travaillé avec la Direction Global Care sur l’intégration des règles santé sécurité dans nos contrats et nos appels d’offres, avec la Direction RSE sur les critères de sélection RSE adaptés aux catégories d’achats. Par ailleurs, nous co-animons avec la Direction Ethique & Compliance la formation « Achats et Ethique » sur la détection des signes avant-coureurs, la politique de due diligence et l’éthique dans la relation avec les fournisseurs.

Le plan de vigilance du Groupe repose sur notre système de management. Ses étapes clés sont :

  1. L’analyse et la priorisation des risques et opportunités par catégories d’achats et par pays
  2. La mise en place d’un Plan de mitigation associé (critères de qualification et de sélection des fournisseurs préférentiels, nécessité d’audit, due diligence..)
  3. L’intégration des clauses contractuelles (avec système de pénalités si non compliance CSR)
  4. La mesure de la performance délivrée par les fournisseurs et les plans d’amélioration associés.

En 2018, les 250 fournisseurs préférentiels du Groupe ont été évalués, en 2019 les BU évalueront leurs fournisseurs principaux. Des «Business Reviews » périodiques mesurent la performance des fournisseurs et révisent les plans d’amélioration associés. Afin de renforcer l’analyse des risques et de bénéficier d’une expertise reconnue, nous avons mandaté EcoVadis pour partager son évaluation de nos fournisseurs au regard des risques RSE.

Une clause RSE est obligatoire dans chaque contrat avec les fournisseurs. De quelle manière vous assurez-vous de son application ?

Tout d’abord, nous nous appuyons sur notre programme de contrôle interne pour nous assurer de la présence de cette clause dans tous les contrats du Groupe. Ce programme analyse les processus, évalue les risques de dysfonctionnement et déploie les activités de contrôle appropriées.

Par ailleurs, pour les fournisseurs considérés à risque suite à l’analyse des risques de la catégorie, le suivi de la mise en œuvre de cette clause RSE est réalisé de différentes manières :

  • via les certifications appropriées fournies par les organismes certificateurs
  • via des audits sur site réalisés directement par le Category Manager(par exemple audits des usines de fabriquant les vêtements de travail au Bengladesh),
  • Via des prestataires externes qui réalisent des audits pour le compte du Category Manager,
  • Pour les fournisseurs situés dans la zone Asie, via notre équipe d’assurance qualité fournisseurs intégrée au service achats de la BU Chine