ENGIE soutient le Pacte mondial. Le Groupe a adhéré au Pacte Mondial depuis son lancement, et en respecte les engagements, qui correspondent à ses valeurs et à ses priorités en matière de développement durable.

Le reporting RSE

Méthodologie de reporting :

Le détail des modes de calcul retenus pour les indicateurs du reporting RSE ainsi que leur périmètre de couverture est accessible dans les documents ci-dessous :

Assurance externe :

ENGIE mandate ses Commissaires aux Comptes afin d’exprimer :

Reporting RSE :

TCFD Task Force on Climate-Related Financial Disclosures

ENGIE s’engage à communiquer davantage sur l’impact que le changement climatique pourrait avoir sur ses activités et la façon dont il entend les prendre en compte pour adapter son activité et sa stratégie.

Une task force interne a été créée pour adapter le reporting aux recommandations TCFD avec notamment l’évaluation d’ici 5 ans des risques régulatoires, technologiques, marchés, réputation, et physiques.

Tableau de correspondance GRI (passage en GRI standards en cours de développement)

ENGIE soutient le Pacte mondial

Le Pacte mondial (Global compact) a été mis en place en 2000 par l’Organisation des Nations Unies suite à une initiative de son secrétaire général invitant les entreprises à agir de façon responsable et à prendre une part active au développement durable. Il invite les entreprises à adopter, soutenir et appliquer dans leur sphère d’influence 10 principes fondamentaux en termes de Droits de l’Homme, de droits du travail, d’environnement et de lutte contre la corruption.

En 2017, plus de 13 000 membres de 170 pays y ont adhéré. Gérard Mestrallet, ancien Président-Directeur Général de ENGIE, a présidé le réseau français du Pacte Mondial jusqu’en 2013.

Les 10 principes sont les suivants

Droits de l'Homme

Principe 1 : Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux Droits de l'Homme. 

Principe 2 : Les entreprises sont invitées à veiller à ne pas se rendre complices de violations des Droits de l'Homme. 

Normes internationales du travail

Principe 3 : Les entreprises sont invitées à respecter la liberté d'association et à reconnaître le droit de négociation collective.  

Principe 4 : Les entreprises sont invitées à contribuer à l'élimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire. 

Principe 5 : Les entreprises sont invitées à contribuer à l'abolition effective du travail des enfants.

Principe 6 : Les entreprises sont invitées à contribuer à l’élimination de toute discrimination en matière d'emploi et de profession.

Environnement

Principe 7 : Les entreprises sont invitées à appliquer l'approche de précaution face aux problèmes touchant l'environnement. 

Principe 8 : Les entreprises sont invitées à prendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement.

Principe 9 : Les entreprises sont invitées à favoriser la mise au point et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement.

Lutte contre la corruption

Principe 10 : Les entreprises sont invitées à agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris l'extorsion de fonds et les pots-de-vin.


Consultez le site du Global Compact

Rapport de progrès :

ENGIE publie chaque année depuis 2010 son rapport de progrès. Les informations relatives aux 21 critères requis pour être dans la catégorie “Global Compact Advanced” peuvent être consultées en ligne directement sur le site du Pacte Mondial.

Retrouvez le rapport de progrès 2017 d’ENGIE :

Sur le site Global Compact

En téléchargeant les documents :

Rapport de Progrès – ENGIE et le Pacte Mondial

Reporting - Principe 10 du Global Compact