menu
Menu
Corporate
profils
Retour liste
10
avr
2019

ENGIE Réseaux remporte une concession de géothermie à Champs-Sur-Marne et Noisiel

Pour assurer le déploiement d’une géothermie sur les communes de Champs-sur-Marne et Noisiel, Paul Miguel, Président de la Communauté d’Agglomération Paris-Vallée de la Marne, et Pierre Hourcade, Directeur Général d’ENGIE Réseaux, ont signé la concession de service public le jeudi 18 avril dernier à l’Hôtel d’Agglomération.

ENGIE Réseaux a remporté une délégation de service public pour l’exploitation d’un réseau de géothermie sur les communes de Champs-sur-Marne et Noisiel.

Le puits de géothermie devrait être mis en service en 2021. Il devrait notamment alimenter le futur centre aquatique de Champs-sur-Marne, situé au coeur de la Cité Descartes, cluster de la Ville Durable.

Outre cet équipement, une enquête, lancée par l’Agglomération en 2015 a confirmé l’intérêt de l’exploitation de ce réseau pour des projets de ce territoire :

  • La densification des zones d’aménagement concerté autour de la route départementale 199, qui traverse Noisiel et Champs-sur-Marne.
  • Des projets d’aménagement concerté sous la responsabilité d’EPAMARNE.

L’Agglomération étant compétente en matière de réseaux publics de chaleur desservant au moins deux communes, le Conseil communautaire a choisi le 4 avril dernier de confier à ENGIE Réseaux la délégation de service public pour la réalisation et l’exploitation de ce réseau de chaleur, pour une durée de 25 ans. Les investissements nécessaires à la réalisation du projet ont été estimés à environ 37 à 39 M€ HT. Spécialiste de la géothermie en profondeur, ENGIE Réseaux fournit aujourd’hui 25 % de chaleur d’origine géothermique en Ile-de-France, exploite 10 réseaux de chaleur géothermique qui alimentent l’équivalent de 60 000 logements.

Paris-vallée de la Marne agit pour la transition énergétique

Nous nous associons à un territoire qui mise depuis longtemps sur la géothermie. Deux réseaux de chaleur à base de géothermie ont déjà été réalisés sur le territoire de Paris-Vallée de la Marne à Chelles (6 000 équivalents logements) et à Lognes-Torcy (alimenté à plus de 85% en géothermie, 5 500 équivalents logements).

Le futur réseau de chaleur à Champs-sur-Marne et Noisiel présente un potentiel de consommations énergétiques important estimé à environ 96 GWh à l’horizon 2030.

Le déploiement de la géothermie s’intègre pleinement dans la volonté de Paris-Vallée de la Marne d’agir pour la transition énergétique et pour le développement durable, dans le cadre du Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) en cours d’élaboration.

Retour liste