menu
Menu
Corporate
profils
Retour liste
27
mai
2019

VivaTech : la parole aux exposants

La quatrième édition du salon Viva Technology, le rendez-vous des startups et de l’innovation, a connu une affluence record avec près de 124 000 visiteurs du 16 au 19 mai à Paris. ENGIE a invité 8 startups à présenter leurs innovations et leurs prototypes dans son espace Mobility Park situé au cœur de la passerelle, entre les Halls 1 et 2.

Combiner innovation et environnement, c’est possible. Pendant trois jours, le Mobility Park d’ENGIE a rassemblé à la fois des services développés par le Groupe et des projets sélectionnés pour leur caractère innovant dans le domaine de la mobilité : véhicule urbain aérien, exosquelette, vélos hydrogène…

  • Hover Taxi
  • Twiice
  • Hyperloop
  • ONO
  • Alpha Bike
  • UrmO
  • HyStart
  • EVBox

Nombreux, les visiteurs ont interrogé avec enthousiasme les porteurs de projets sur les multiples prototypes et innovations présentés lors de démonstrations.

EvBox et HyStart, bornes de recharge des véhicules verts

Le succès d’EVBox, borne de recharge pour véhicules électriques et HyStart, borne de recharge à hydrogène (deux solutions déjà commercialisées en partenariat avec le Groupe), ont montré son avance dans le développement de solutions de mobilité verte au service du plus grand nombre. « ENGIE nous a permis de toucher un public beaucoup plus large - comme des collectivités qui recherchaient des solutions tout en 1 par exemple – mais également de se faire connaître et de travailler main dans la main avec des experts des services énergétiques », raconte Laura Sobra, qui participe au projet HyStart.

Sébastien Quach, Responsable Grands Comptes EVBox : « On fait partie des pépites françaises, des startups en fort développement. Notre projet s’inscrit pleinement dans la mobilité propre, l’un des grands axes de la stratégie d’ENGIE. On est donc ravis d’être ici ! »

VivaTech 2019

Un stand fréquenté

Jean-Pierre Clamadieu, président du Conseil d’Administration, Isabelle Kocher, directrice générale, Anne Hidalgo, maire de Paris et Renaud Muselier, président de la Région Sud, sont venus visiter le stand, où ils ont également pu découvrir le Hover Taxi, véhicule aérien électrique qui veut devenir le nouveau transport « as a service » de demain. « C’est ce qui a plu à ENGIE. J’espère que ce sera le début d’un travail commun avec ce Groupe spécialiste des mobilités, des énergies renouvelables et de l’électricité », explique Romuald Ferriol, président de la startup varoise.

Présents également :

  • Hyperloop, véhicule collectif développé par Hyperpoland, qui fonctionne à l’électricité magnétique. Il pourrait avancer jusqu’à 1200 km/h.
    Natalia Sikorska : « C’est une bonne idée de présenter notre projet ici parce qu’il y a plein de personnes passionnées par les nouvelles technologies. C’est un endroit parfait pour montrer ce que nous faisons et pour chercher des investisseurs. »

  • Twiice, exosquelette électrique pour permettre aux personnes à mobilité réduite de se lever et de marcher à nouveau. La démonstration du dispositif a impressionné les visiteurs.
    Tristan Vouga : « Nous avons de la chance d’être dans un endroit fréquenté : nous avons des questions tout le temps et les démonstrations ont ajouté à l’engouement. Suite à cela, nous avons reçu énormément de retours positifs de la part d’investisseurs mais aussi de personnes concernées. Tout ceci dépasse réellement nos attentes ! »

  • ONO, véhicule cyclable électrique, conçu pour les livraisons en milieu urbain.
    Véronika Louis : « On est ici grâce à ENGIE qui nous a offert cette place pour montrer un véhicule innovant et qui va être utile pour l’environnement. »

  • UrmO, mini-scooter électrique ultra léger pour les déplacements urbains.
    Sebastian Signer : « ENGIE est un spécialiste de l’énergie et des mobilités ; or l’efficacité énergétique dans les transports est au cœur de ce que nous voulons apporter. »

  • Alpha, les vélos hydrogène d’une autonomie de plus de 100 kilomètres fonctionnant avec HyStart, dont 200 exemplaires vont être livrés à ENGIE prochainement.
    « C’est un vélo à assistance électrique fonctionnant avec une pile à combustible, explique Christophe Bruniau directeur commercial de Pragma Industries. Ce système produit de l’électricité à partir d’hydrogène et d’oxygène. Le courant est propre puisque le déchet c’est de l’eau pure. ENGIE est un accélérateur pour notre développement. Nous avons une même vision de l’énergie décentralisée. Notre production permet une offre d’hydrogène, solution mobilité zéro carbone. »

De l’autre côté du stand d’ENGIE, le journaliste Charlie Clark animait la zone de pitch, vitrine des innovations du Groupe et de sa conception d’une mobilité « as a service ».

On retiendra également la présence sur le stand Ile-de-France de la plateforme Smart Services SIRADEL, qui modélise les villes en 3D et apporte des solutions pour planifier globalement les villes de demain.

ENGIE Cofely acquiert 200 vélos hydrogène

ENGIE Cofely a fait l’acquisition de 200 vélos hydrogène Alpha, modèle présenté au salon par la start-up Pragma Industries. Ils peuvent répondre à tous les usages : éco-tourisme, flotte professionnelle ou encore système de libre-service urbain.

Si ce modèle de vélo à hydrogène fonctionne grâce à l’assistance électrique classique, la première chose qu’on remarque en le découvrant, c’est son cadre imposant qui abrite l’innovation : la cartouche à hydrogène. Il ne s’agit pas d’une batterie à lithium qui alimente le moteur électrique, mais d’une pile à combustible, alimentée par l’hydrogène. Avec son autonomie de plus de 100 kilomètres et son chargement en moins de trois minutes, ce vélo, en plus d’être un moyen de transport écologique, présente de nombreux atouts.

Lors du G7 qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août prochain, ces 200 vélos hydrogène seront mis à disposition des journalistes accrédités.

Retour liste