En Australie, ENGIE a signé un contrat "as a service" avec Greater Springfield, situé à 30 km de Brisbane, dans l’Etat du Queensland pour faire de cette agglomération un territoire intelligent à bilan énergétique neutre

  • © «Artist Impression. Courtesy of Springfield City Group» Free of rights (BU ANZ)

Pour répondre à ces nouveaux besoins, ENGIE se positionne comme le pionnier de l’énergie « as a service » en offrant des solutions intégrées, sur mesure, rentables et financées.

Inspiré du monde informatique, ce modèle au service des usages des clients s’appuie sur une approche innovante qui permet aux entreprises et aux collectivités territoriales de surmonter les obstacles principaux de la transition zéro carbone : la complexité des solutions à mettre en œuvre et l’importance des investissements nécessaires pour changer de modèle.

Pour cela ENGIE a créé l’offre as a service qui propose :

  • des capacités intégrées, combinant les toutes dernières technologies (digital inclus) alliées à la complexité d'une approche pluridisciplinaire dans le monde entier.
  • des engagements sur les résultats, indexés non seulement sur des économies d’énergie mais aussi sur des critères de qualité de vie.
  • des contrats à long terme, d’une durée de 3 à 50 ans. Ces derniers sont nécessaires pour avoir un impact croissant dans le temps. Certains de nos contrats les plus récents s’étendront sur des décennies.
  • des solutions de financement, via des partenariats afin de tirer profit du coût moins élevé des capitaux propres. Quatre types de financement s’inscrivent dans cette démarche : le contrat de concession, délégation de service public ; le contrat de partenariat de long terme (qu’ils soient partenariat public-privé ou dédié à la fourniture d’énergie comme le Power purchase Agreement) ; le contrat de performance où la rémunération est liée au respect des engagements ; enfin, développé dans les pays anglo-saxons, l’achat direct d’un réseau d’énergie.

ENGIE se donne ainsi les moyens de devenir le pionnier de la transition zéro carbone au service de ses clients.


Isabelle Kocher, JDD