Au Brésil, le Groupe fournit des énergies vertes, un large éventail de solutions innovantes pour les particuliers, les villes et les entreprises, telles que efficience énergétique, surveillance et gestion de l’énergie, gestion de contrats de fourniture d’électricité, éclairage public, systèmes HVAC et mobilité urbaine. Il possède en outre le plus vaste réseau de transport de gaz. Plus d’informations sur engie.com.br  

Avec plus de 2 300 collaborateurs dans le pays, le Groupe possède le plus vaste réseau de transport de gaz du pays, et compte parmi les premières entreprises de production photovoltaïque. ENGIE, qui jouit d’une solide présence sur le libre échange énergétique, est présente sur l’activité lignes de transmission et dispose d’un portefeuille complet de solutions intégrées, centrées sur la réduction des coûts et l’amélioration des infrastructures pour les entreprises et les villes.

Leader des énergies et des infrastructures renouvelables

ENGIE est le premier producteur privé d’électricité du pays, avec une capacité installée de 9 866 MW sur 60 sites. Le Groupe accroît en permanence sa production d’énergie renouvelable dans le pays.

En matière d’énergie éolienne, le complexe de 326 MW de Campo Largo, situé dans l’état de Bahia, a débuté pleinement son exploitation commerciale en décembre 2018. Cette année, le complexe éolien de 360 MW d’Umburanas, lui aussi situé dans l’état de Bahia, vient de recevoir l’autorisation de lancer sa pleine exploitation commerciale, ce qui porte la capacité installée d’énergie éolienne d’ENGIE à 900 MW.

En matière d’énergie solaire, le Groupe possède ses propres centrales :

  • Assú (30 MW) et Floresta (86 MW), toutes deux situées dans l’état de Rio Grande do Norte State,
  • Paracatu (120 MW) dans le Minas Gerais,
  • et Cidade Azul (3 MW) à Santa Catarina,

ENGIE accroît en permanence sa présence dans la production d’énergie solaire décentralisée.

En matière d’hydroélectricité, le Groupe est une force motrice de la transition énergétique du Brésil, ce qu’illustre l’usine hydroélectrique de Jirau (3 750 MW – 40 % ENGIE), sur le fleuve Madeira, à Rondônia, qui fournit en énergie renouvelable 10 millions de foyers brésiliens.

Côté infrastructures, le Groupe a inauguré son activité de lignes de transmission en octobre de l’année dernière avec le lancement de Gralha Azul, un projet de 1 000 kilomètres dans l’état de Paraná.

En avril de cette année, ENGIE a également intégré le segment du gaz naturel avec l’acquisition de Transportadora Associada de Gás S.A. (TAG), premier détenteur de réseau de transport de gaz naturel, riche d’environ 4 500 km d’infrastructure de gazoduc. Avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), investisseur institutionnel international, le Groupe a remporté le processus de mise en concurrence initié par Petrobras pour l’acquisition de 90 % de TAG. ENGIE possédera 58,5 % des actifs et CDPQ 31,5 %, tandis que Petrobras conserve 10 % du capital de TAG.

Services et solutions énergétiques pour les entreprises, les villes et les territoires

L’une des ambitions du Groupe dans le pays est d’élargir son offre de services et solutions énergétiques, et de devenir leader dans ce domaine. Le Groupe a ainsi acquis trois entreprises de services en 2018 : GV Energy, ACS et Sadenco.

L’acquisition de Sadenco en octobre a marqué l’entrée d’ENGIE sur le secteur de l’éclairage public, devenant ainsi l’un des leaders du marché au Brésil.

GV Energy est le premier cabinet de conseil spécialisé dans la gestion énergétique du pays, et son acquisition a permis à ENGIE de devenir actif dans les contrats de gestion de risque et de fourniture énergétique, les coûts relatifs au transport et à la distribution de l’énergie, et les plateformes de gestion digitale.

Enfin, le Groupe a acquis en janvier l’entreprise d’efficience énergétique ACS. Leader avec une part de marché de 40 % dans son domaine opérationnel, ACS – aujourd’hui ENGIE – recense plus de 600 clients, et fournit des services comme le contrôle distant de la consommation d’énergie, d’eau et de gaz, et de leur température.

En matière de mobilité urbaine, le Groupe est en charge d’une solution technologique innovante, qui vise l’amélioration des flux de circulation de la ville de Niteroi (zone métropolitaine de Rio de Janeiro), une première en Amérique latine. Deux-cents caméras intelligentes assurent un suivi permanent du nombre de véhicules dans les dix zones les plus embouteillées de la ville et transmettent en temps réel des informations aux feux de circulation connectés. Le système a déjà permis d’améliorer le flux de circulation d’environ 30 %, et de réduire la réduction de la consommation de carburant, des émissions polluantes et du risque d’accidents.

ENGIE est également partenaire de la ville Rio de Janeiro depuis plus de 15 ans, et exploite un large réseau de télécommunication et système de vidéosurveillance. Pour le Centro de Operações do Rio (Centre opérationnel de Rio), le Groupe a développé par exemple une interface utilisateur unifiée sur le plan graphique pour l’accès et le contrôle de 650 caméras de différents fabricants. Ce système a joué un rôle essentiel pour la sécurité pendant les jeux olympiques de 2016.

ENGIE projette à l’heure actuelle de pénétrer le secteur brésilien de la recharge de véhicules électriques, en partenariat avec les stations-service.