Tribune de Thierry Lahaye, Directeur Général Adjoint chez ENGIE Cofely & Président de SSINERGIE, publiée sur LinkedIn, le 12 novembre 2018 

Notre entreprise spécialisée en efficacité énergétique et environnementale s'est en effet engagée dans une vaste démarche de transformation digitale. Aujourd'hui, nous collectons déjà plus de vingt-cinq millions de données quotidiennement dans les quelques soixante mille installations dont nous assurons le pilotage. Et la donnée est appelée à prendre une part toujours plus importante : d'ici un an, avec un total de cent mille objets connectés installés, nous gérerons près de cinquante millions de données par jour. Cette évolution est logique, car la technologie évolue vers toujours plus de simplicité d'installation et d'utilisation tandis que dans le même temps le coût du matériel tend à baisser.


Un changement de paradigme

Températures, qualité de l'air, hygrométrie, comportement du bâtiment et des usagers... avec l'Internet des objets (IoT), nous collectons une formidable somme d'informations qui nous permettent d'améliorer notre performance opérationnelle. Et nous les valorisons à la fois en temps réel, pour gérer les installations selon les engagements contractuels pris auprès de nos clients, mais aussi pour anticiper d’éventuelles dérives. Grâce au big data, nous pouvons en effet prévoir de manière beaucoup plus fine – en fonction de la météo, du taux d'occupation à l'instant T... – la façon dont un bâtiment ou le process va réagir, quels seront les besoins en énergie. Nous pouvons ensuite agir au mieux pour optimiser les consommations et le confort des occupants. Nous sommes donc passés d'une approche curative à une approche plus prédictive et sommes désormais capables de proposer un pilotage sur-mesure, tout en lui conférant un caractère industriel. Nous adoptons ainsi une démarche de qualité BtoBtoC, pour le plus grand bénéfice de l'usager. Terminé le temps où, par exemple, le chauffage était allumé à une date fixe sans forcément tenir compte des conditions météo, où les chaufferies se contentaient de produire du kilowatt-heure : nous sommes entrés dans l'ère de la consommation juste utile, décidée par l’utilisateur final.


Une évolution des process

Exploiter de manière efficace la data implique fort logiquement d'optimiser ses process, ses outils et son organisation. Chez ENGIE Cofely, nous avons ainsi lancé au premier semestre « Predity », notre écosystème digitalisé – d’aucuns diraient notre « plate forme » - qui nous permet d'accroître notre performance opérationnelle. Aujourd'hui, une quarantaine d'agences sont équipées d'une salle Predity d'où nos experts pilotent en temps réel les installations. Véritables tours de contrôle, ces salles, où sont réunis analystes et spécialistes de l'ordonnancement, sont en lien direct à la fois avec nos clients et nos huit mille techniciens de terrain qu’ils soient postés ou itinérants. En fonction des besoins, nous pouvons ainsi organiser plus précisément les interventions de nos spécialistes : par exemple les techniciens ne font donc plus des rondes prédéfinies dans les installations mais se déplacent où et quand il y en vraiment besoin, ce qui donne une réelle valeur ajoutée à leur travail. Bien sûr, ce changement profond nous conduit à proposer un accompagnement complet à nos équipes. Dans une logique de convergence entre nos écosystèmes et nos ressources humaines : nous avons ainsi lancé la « Predity Academy » où l'ensemble des opérationnels et leurs managers peuvent se former, apprendre vite et être ainsi mieux à même de maîtriser les évolutions liées au big data.


Une qualité de service optimisée

Cette exploitation plus efficace de la donnée et ce changement à la fois technologique et humain visent un objectif commun : garantir un service de qualité à nos clients - à qui nous assurons un reporting constant - et, in fine, aux usagers. La data est un outil, certes incontournable et particulièrement efficace, mais ENGIE Cofely, par l’authenticité de ses Métiers, reste une entreprise « du dernier mètre » dont les techniciens, au contact des usagers, sont les meilleurs ambassadeurs pour développer la satisfaction client. Car l'enjeu est là : la technologie doit servir l'humain et non l'inverse. C'est aussi pour cela que nous privilégions la notion de sur-mesure, avec un pilotage des installations optimisé par des moyens et méthodes industriels innovants, toujours au service de l'usager. Ce changement profond va se poursuivre dans les mois et les années à venir. Forts de la somme de données sécurisées collectées par les capteurs, nos experts planchent d'ores et déjà sur les solutions de demain, autour de l'intelligence artificielle et de la blockchain notamment. Leur objectif ? Aller encore plus loin dans la performance opérationnelle et le confort des occupants.