« L’hydrogène se positionne dès lors comme un carburant alternatif complémentaire au GNV et à l’électricité (véhicules à batteries) dans le cadre de la transition énergétique » explique Jean-Pierre Moneger.

>>Retrouvez l’intégralité de la tribune de Jean-Pierre Moneger sur LinkedIn

Tribune de Jean-Pierre Moneger

Tribune publiée le 21 novembre 2017 sur LinkedIn (extraits)

Pour répondre aux enjeux climatiques comme à l’évolution des usages, il est aujourd’hui essentiel de produire une énergie plus propre, plus efficace et plus locale. L’hydrogène vert est une des nouvelles solutions à fort potentiel qu’il nous revient de soutenir et de développer pour accélérer la transition énergétique.

L’hydrogène vert, de quoi parle-t-on exactement ?

Selon l’origine de l’énergie utilisée pour la production d’hydrogène, on peut parler ou non d’hydrogène « vert ». L’hydrogène vert est fabriqué à partir d’eau et d’électricité issue d’énergies renouvelables, permettant d’obtenir une empreinte carbone nulle.

Le procédé d’électrolyse permet de produire de l’hydrogène mais également de l’oxygène et de la chaleur. Un électrolyseur permet ainsi de transformer un surplus d’électricité renouvelable en « hydrogène vert » pouvant être comprimé et stocké.

L’hydrogène vert peut être utilisé à la demande comme « gaz vert » ou même être reconverti en électricité grâce à une pile à combustible. En même temps, l’oxygène et la chaleur produits lors de l’électrolyse peuvent également être valorisés comme une énergie locale complémentaire.

Une solution d’avenir pour la production d'énergie autonome pour les industriels

Pour tous les industriels ayant besoin d’hydrogène dans leur process, il existe la possibilité de produire un hydrogène d’origine renouvelable par électrolyse sur site. Le principe est simple : il suffit d’installer un électrolyseur sur site, alimenté en électricité verte (solaire et éolienne), ainsi qu’une unité de stockage. […]

Il est possible et économiquement rentable de développer ces solutions de production d’énergie locales, décentralisées et totalement verte. C’est ce type de solutions qu’ENGIE Cofely propose aux industriels avec son offre EffiH2. […]

L’hydrogène, l’avenir en matière de mobilité ?

L’hydrogène vert permet de produire, grâce à l’utilisation d’une pile à combustible, de l’électricité de façon propre, en ne rejetant que de la vapeur d’eau. À ce titre, il peut constituer un carburant de choix pour propulser des voitures équipées d’un moteur électrique. […] Les avantages sont un temps de recharge d’une dizaine de minutes pour une autonomie nettement supérieure à la solution à batteries.

L’hydrogène se positionne dès lors comme un carburant alternatif complémentaire au GNV et à l’électricité (véhicules à batteries) dans le cadre de la transition énergétique. […]

À titre d’exemple, nous allons – via le groupement de notre filiale GNVERT avec VAN HOOL, leader européen sur le bus hydrogène – déployer la première ligne de bus hydrogène en France, à Pau. […]

[…]