Tribune d'Isabelle Kocher, Directrice Générale d'ENGIE, publiée sur LinkedIn le 1er mars 2019 

Isabelle Kocher

Aujourd’hui, nous voulons nous mettre à l’avant de la seconde vague de la transition énergétique.

Alors que dans le passé, la transition énergétique était poussée par les Etats, elle est aujourd’hui tirée par les entreprises et les collectivités, sous l’impulsion des clients et citoyens, qui font monter la pression.
Entreprises et collectivités se retrouvent en première ligne du défi climatique. Cependant, l’équation à résoudre est complexe : elles doivent réaliser cette transition zéro carbone tout en préservant leur compétitivité et l’impact positif sur leurs parties prenantes.


Notre ambition est donc de rendre possible pour les Entreprises et Collectivités une transition zéro carbone en prenant en charge sa mise en œuvre compétitive et financée.

Nous voulons offrir à nos clients une approche et des solutions globales qui consistent, après une analyse fine des besoins de nos clients, à remettre à plat les usages de l’énergie, pour réduire drastiquement les consommations.
Remplacer les équipements anciens par des équipements intelligents et sobres, et alimenter l’ensemble avec de l’énergie décarbonée sur la base de leur profil de consommation. Enfin, financer le tout à un prix compétitif pour le client.


ENGIE est le mieux positionné pour offrir et mettre en œuvre cette approche.

D’abord, parce que nous sommes nous-mêmes en train de réussir notre transition zéro carbone. Nous avons divisé par deux nos émissions de CO2 entre 2012 et 2018.
Ensuite, parce que nous sommes les mieux à mêmes de construire et mettre en oeuvre ces offres intégrées zéro carbone pour nos clients grâce à la combinaison de nos deux ADNs: notre ADN infrastructures et notre ADN solutions clients.

Ainsi, nous allons d'un côté rapprocher les solutions clients des infrastructures : nous investirons directement chez nos clients dans des infrastructures complexes comme les réseaux de chaud et de froid, les renouvelables sur site, de la cogénération sur site, l'éclairage public, les stations de recharge, les solutions solaires sur toitures.

D’un autre côté, nous rapprocherons les infrastructures de nos clients, comme par exemple avec nos actifs renouvelables ou thermiques qui seront de plus en plus contractés directement avec les clients finaux (green power purchase agreement), et nos réseaux de gaz, que nous rapprocherons de plus en plus des territoires avec le développement du biogaz.


Nous nous spécialisons dans les activités à haute valeur ajoutée, et nous laissons à d’autres les activités moins complexes.

Nous concentrons nos efforts sur les territoires et les clients les plus dynamiques et nous adaptons notre organisation au service de notre stratégie.

En conclusion, nous investirons 12 milliards d'euros: dans les solutions clients (4 à 5 milliards), les renouvelables (2,3 à 2,8 milliards) et les réseaux de gaz et d'électricité (3 à 3,3 milliards), pour continuer de croître plus rapidement, d'améliorer notre rentabilité et de contribuer à un progrès plus harmonieux.