Tribune de Shankar Krishnamoorthy, Directeur Général Adjoint en charge de la Stratégie & Innovation chez ENGIE, publiée sur Linkedin le 16 mai 20019

Shankar Krishnamoorthy

À l'occasion de ma présence à l'Industry Strategy Meeting du World Economic Forum pour échanger autour des défis du monde de demain, je souhaitais vous en dire plus sur la transformation du monde de l'énergie. Je travaille dans ce secteur depuis 35 ans, et je n'ai jamais connu de période aussi fascinante que ces 5 à 10 derrières années.

Permettez-moi de commencer par un fait évident, sur lequel tout le monde s’accorde :

l'arrivée des énergies renouvelables a simplifié la production d'électricité.

Cette simplification a entraîné une réduction des barrières à l'entrée du secteur et a permis à beaucoup d'acteurs de venir s'ajouter aux anciens monopoles publics en place depuis un siècle.

Cette transformation du paysage intervient à un moment où la demande d'électricité augmente rapidement. Et ce, non seulement en raison de la forte croissance de pays comme l'Inde ou la Chine, mais aussi parce qu’apparaissent de nouveaux usages : véhicules électriques, objets connectés, datacenters.... Dans ce contexte, la consommation mondiale d’électricité devrait continuer à croître de manière très importante : les prévisions estiment que nous passerons de 25 000 térawattheures aujourd’hui à 40 000 térawattheures dans 20 ans. A titre d'illustration, croyez-le ou non, dans 30 ans, un quart de la demande d'électricité de l'Allemagne sera liée aux véhicules électriques.

Dans cet océan d'énergie et de concurrence effrénée, des îlots de besoins sophistiqués et complexes émergent. Permettez-moi de vous donner deux exemples :

  • Certains clients demandent une énergie renouvelable 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Et ils ne veulent pas que cette énergie vienne de n’importe où : ils veulent pouvoir dire « mon électricité vient de telle centrale. » Cela représente de nouvelles opportunités de business qui ne peuvent être saisies que par des acteurs capables à la fois d'installer des centrales n'importe où sur le réseau, de certifier l'origine de l’énergie et de produire une énergie renouvelable 24h/24 et 7j/7 en s’appuyant sur des réseaux dits « intelligents » et des solutions de stockage permettant de gérer l'intermittence et la saisonnalité.
  • Pour les entreprises dont l'énergie n’est pas le cœur de métier et qui veulent réduire leur empreinte carbone, les choses peuvent être compliquées à gérer. Pour pouvoir se concentrer sur leur activité cœur, de plus en plus d’entreprises délèguent donc la gestion de leur système énergétique à des experts. Elles leur demandent d’investir dans ces actifs, de leur garantir un prix abordable sur le long-terme, et de continuer à leur fournir ce qu’elles géraient jusqu’à présent elles-mêmes : l’éclairage, la climatisation, le chauffage, des solutions de mobilité, etc. C’est le modèle « as a service ».

Chez ENGIE, nous avons la capacité de combiner la production d'énergie renouvelable avec des réseaux intelligents et une gamme complète de solutions d'efficacité énergétique. Nous pouvons ainsi fournir à nos clients des solutions intégrées et complexes, conçues pour répondre à leurs besoins, sur du long terme.

Et bien sûr, nous intégrons à nos offres diverses innovations au fur et à mesure qu’elles atteignent leur maturité. Nous sommes ainsi un accélérateur de la transition zéro carbone pour nos clients, notamment les grandes entreprises et les collectivités locales.

Mais nous ne sommes pas de simples agrégateurs : au-delà de la combinaison de nos expertises, nous nous engageons sur un certain niveau de performance et concevons le meilleur moyen de l'atteindre. Et grâce à nos compétences et à notre large panel de solutions, nous portons nous-mêmes les risques, au lieu de les faire peser sur nos clients.

Cette vision, que nous avons appelée « as a service », est désormais la voie à suivre pour créer de la valeur sur le marché de l'énergie, tant pour nos clients que pour nos actionnaires.