GROUPE

ENGIE a franchi une étape importante dans le projet australien d'hydrogène renouvelable avec Yara

Par Engie - 16 septembre 2022 - 09:30

ENGIE a pris la décision finale d'investissement portant sur le développement d'un des premiers projets d'hydrogène renouvelable à l'échelle industrielle au monde, situé dans la région de Pilbara en Australie-Occidentale.

La première phase du projet Yuri, qui devrait être achevée en 2024, permettra de produire jusqu'à 640 tonnes d'hydrogène renouvelable par an, servant de stock d’approvisionnement zéro carbone pour le site de production d'ammoniac de Yara Australia situé à Karratha. Il s'agit d'une étape importante du développement du « hub d'hydrogène vert de Pilbara » qui servira les marchés locaux et d'exportation grâce aux infrastructures d'exportation existantes et aux ressources en énergies renouvelables abondantes dans la région.

Comme annoncé en 2021, le projet Yuri est développé avec le soutien d'une subvention de 47,5 millions de dollars australiens du Renewable Hydrogen Deployment Fund ARENA du gouvernement australien et d'une subvention de 2 millions de dollars australiens, accordée par le Renewable Hydrogen Fund du gouvernement d'Australie-Occidentale. ENGIE a conclu un accord avec Mitsui & Co., Ltd. (« Mitsui ») par lequel Mitsui a accepté d'acquérir 28% des parts de la joint-venture du projet Yuri. Cet accord est toutefois toujours soumis à  certaines conditions. ENGIE et Mitsui ont l’intention d’exploiter le projet Yuri à travers cette joint-venture.

Le projet comprendra un électrolyseur de 10 MW alimenté par une installation photovoltaïque de 18 MW et soutenu par un système de stockage d’énergie par batterie de 8 MW. Il génèrera de l'hydrogène renouvelable destiné à être utilisé dans le site australien de production d'ammoniac de Yara à Karratha. Les permis ayant été obtenus, un contrat de vente intégrale a été conclu avec Yara. La construction doit commencer en novembre 2022 grâce à un consortium constitué de Technip Energies et de Monford Group qui a été retenu pour être réaliser l’ingénierie, les achats d’équipement et la construction (EPC) du projet.

Une fois en service, il s'agira de l'une des plus grandes électrolyses alimentées par des énergies renouvelables au monde. Les retours d’expériences qui en seront tirés permettront d'accélérer le développement de l'industrie de l'hydrogène en Australie et de démontrer les possibilités d'intégration des électrolyseurs dans des sites de production d'ammoniac.  Le projet permettra également de partager les connaissances et l’expérience acquises dans la gestion des parties prenantes, les processus d'obtention des permis et l’association des industries locales.

« Je suis heureux que le projet Yuri avance concrètement car il illustre parfaitement un des piliers de la feuille de route d'ENGIE pour l'hydrogène : la décarbonation de l'industrie. Grâce au soutien des autorités australiennes, nous ouvrons la voie du développement du marché mondial de l'hydrogène, » a déclaré Sébastien Arbola, Directeur Général Adjoint d’ENGIE, chargé des Activités de Production Thermique et de Fourniture d'Hydrogène et d'Énergie.

« Notre portefeuille de projets en matière de renouvelables et de stockage d’énergie et d'hydrogène en Australie est très importante. A mesure que chacun de ces projets entre en phase de finalisation du tour de table financier, de construction ou de mise en service, nous tendons vers la décarbonation de notre économie et sommes en train d'atteindre nos objectifs ambitieux de « net zéro carbone » a déclaré Andrew Hyland, Directeur Général d'ENGIE Australie et Nouvelle-Zélande.


Certification blockchain avec WizTrust

 

  • Contact presse Groupe ENGIE:

    Tél. France : +33 (0)1 44 22 24 35

    Courrier électronique: engiepress@engie.com

  • Contact relations investisseurs:

    Tél. : +33 (0)1 44 22 66 29

    Courrier électronique: ir@engie.com