menu
Menu
Corporate
profils
Retour liste
25
oct
2013

Pose de la première pierre de la plateforme R&D GAYA à Saint-Fons : une filière innovante de production de biométhane renouvelable

La première pierre de la plateforme de recherche et développement «GAYA» pour la production de biométhane de 2e génération (2G) à partir de biomasse, à Saint-Fons (Rhône), a été posée aujourd’hui par Marc Florette, membre du Comité Exécutif, Directeur de la Recherche et Innovation de GDF SUEZ, en présence du Sénateur-Maire de Lyon, Président du Grand Lyon, et de la Sénatrice-Maire de Saint-Fons.Première pierre de la plateforme de recherche et développement «GAYA» pour la production de biométhane de 2<sup>e</sup> génération, à Saint-Fons

Le biométhane, une filière d’avenir

Aussi appelé «gaz vert», le biométhane est un gaz produit par différentes technologies à partir de ressources 100% renouvelables. Présentant des caractéristiques similaires au gaz naturel, il peut être injecté dans les réseaux existants pour être utilisé comme carburant ou comme combustible. L’ambition du projet GAYA est de développer une filière locale de production de biométhane par gazéification de la biomasse lignocellulosique (bois, paille etc.), encore non utilisée en France. Une filière industrielle innovante, fiable, rentable, à haut rendement énergétique qui s’inscrit dans une perspective de valorisation durable de la biomasse. A la clé, un biométhane commercialisable en tant que carburant ou combustible gazeux transportable via le réseau de gaz naturel.

Gaya, un projet de R&D ambitieux et unique en Europe

Située au coeur de la Vallée de la Chimie, la plateforme R&D GAYA est un équipement unique en Europe. Cette plateforme de démonstrateurs sur l’ensemble de la filière (approvisionnement, gazéification, méthanation, traitement de gaz de synthèse et valorisation carburant du biométhane) permettra de démontrer la validité du projet et de parvenir à l’émergence d’une filière de production de biométhane. Il sera produit par gazéification de la biomasse suite à une conversion thermochimique (gazéification suivie d’une méthanation). Environ 30 ingénieurs et techniciens travailleront sur le site.

La mise en service de la plateforme aura lieu courant 2015 et l’industrialisation de la filière de production de biométhane 2G est prévue en 2017. Le projet GAYA réunit 11 partenaires aux savoir-faire complémentaires, et représente un investissement de 47 M€, soutenu financièrement par l’ADEME d’un montant de 19 M€.

La plateforme travaillera en synergie avec l’Institut d’Excellence sur les Energies Décarbonnées (IDEEL), qui vise à développer les procédés de demain pour l’industrie de l’énergie, la chimie et l’environnement.

Près de 5 000 emplois1 pourraient être créés en France à l’horizon 2040-2050 grâce au développement de la filière biométhane de 2e génération, auquel ENGIE contribue via le projet GAYA. En développant des filières locales qui limiteront les émissions dues au transport et exploiteront sur place l’énergie produite par le procédé, 3 à 4 millions de tonnes de CO2 devraient également être évitées chaque année.

ENGIE est engagé sur l’ensemble de la filière du biométhane depuis de nombreuses années et souhaite poursuivre son développement avec un objectif de 5% de biométhane injecté sur le réseau de gaz naturel en 2020 et 20% en 2030.

La Recherche & Innovation, au coeur de la stratégie d’ENGIE

La Recherche & Innovation d’ENGIE est composée de 800 chercheurs et d’un réseau international de 7 centres et entités de recherche aux expertises et activités complémentaires. Ses trois priorités visent la production d’énergie décarbonée, la gestion intelligente de l’énergie et de l’environnement, et les chaînes gazières du futur. Ces priorités sont organisées en 5 programmes de recherche (smart energy & environment, villes et bâtiments de demain, GNL offshore et chaînes gazières du futur, énergies renouvelables, et captage et transport de CO2), et sont complétés par une veille technologique active.

Dans la région de Lyon et Grenoble, ENGIE participe également au projet R&D «GreenLys», projet de développement de réseaux de systèmes électriques intelligents. GreenLys est le premier démonstrateur à tester le fonctionnement d’un «smart grid» dans sa globalité, en mettant à contribution les différents acteurs du marché de l’électricité, du producteur au consommateur final, en passant par le distributeur et le fournisseur d’électricité.

1Sur la base du rapport de l’ADEME «Évaluation des emplois dans la filière biocombustibles», avril 2007

A propos d’ENGIE

ENGIE inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers (électricité, gaz naturel, services à l’énergie) pour relever les grands enjeux énergétiques et environnementaux : répondre aux besoins en énergie, assurer la sécurité d’approvisionnement, lutter contre les changements climatiques et optimiser l’utilisation des ressources. Le Groupe propose des solutions performantes et innovantes aux particuliers, aux villes et aux entreprises en s’appuyant sur un portefeuille d’approvisionnement gazier diversifié, un parc de production électrique flexible et peu émetteur de CO2 et une expertise unique dans quatre secteurs clés : la production indépendante d’électricité, le gaz naturel liquéfié, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. ENGIE compte 152 900 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires en 2014 de 74,7 milliards d’euros. Coté à Paris, Bruxelles et Luxembourg, le Groupe est représenté dans les principaux indices internationaux : CAC 40, BEL 20, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe, ASPI Eurozone, Euronext Vigeo Eurozone 120, Vigeo World 120, Vigeo Europe 120 et Vigeo France 20.

Retour liste