menu
Menu
Corporate
profils
Retour liste
18
jui
2018

Information financière : mise à jour de l’agenda des révisions programmées de trois unités nucléaires belges

A la demande de l’AFCN et après dialogue avec elle, Electrabel, filiale d’ENGIE, a annoncé vendredi avoir décidé de revoir l’agenda des révisions programmées des unités nucléaires de Tihange 2 et Doel 4, et d’adapter la date de fin pour la révision en cours de Tihange 3.

Ces révisions représentent l’équivalent de plus de 7 mois cumulés de non fonctionnement supplémentaires pour une tranche de 2ème génération en 2018, sans impact sur 2019. L’impact de ces révisions se traduit par un manque à gagner d’environ 250 millions d’euros au niveau de l’EBITDA et du RNRpg du groupe.

Le groupe a immédiatement décidé de mettre en place un plan d’actions spécifique pour réduire les effets de ce nouvel agenda de révision sur la performance financière en 2018.

Par ailleurs, au regard de la bonne dynamique commerciale des activités du groupe et des bonnes performances des activités gaz midstream et de production électrique renouvelable d’origine hydraulique en France, le groupe est confiant dans sa capacité à compenser significativement l’impact de ces indisponibilités nucléaires.

Au plus tard à l’occasion de la publication de ses résultats financiers à fin juin le 27 juillet prochain, le groupe sera en mesure de préciser et commenter plus en détails l’impact financier de l’ensemble de ces mesures.

Annexe : Communication presse Electrabel du 15 juin 2018

Electrabel a décidé, après dialogue avec l’AFCN, de revoir l’agenda des révisions programmées des unités de Tihange 2, et Doel 4 et d’adapter la date de fin pour la révision en cours de Tihange 3.

Cette re-programmation s’inscrit dans la volonté d’Electrabel de pouvoir inspecter pour chaque unité, les plafonds en béton du bâtiment annexé au bâtiment réacteur. Ce bâtiment abrite des systèmes de secours de 2ème niveau utilisés uniquement en cas de problème avec les systèmes de 1er niveau.

Les analyses ont démontré que, dans ces installations situées dans la partie non nucléaire, l’état du béton peut être fragilisé par des conditions chaudes et humides. Or, les exigences de sûreté prévoient notamment que ces bâtiments bunkerisés doivent résister à un évènement externe. L’exploitant doit pouvoir démontrer à tout moment que cette résistance est garantie pour être autorisé à faire tourner ses réacteurs.

Pour rappel, lors d’inspections durant l’arrêt planifié du réacteur de Doel 3, les équipes d’Electrabel avaient détecté que le béton devait être réparé. Les actions nécessaires sont en cours et le redémarrage est prévu le 1 er août. A Tihange 3, la révision planifiée est en cours. En avril 2018, Electrabel a également constaté une dégradation du béton au niveau des plafonds des locaux abritant les buses de sortie des soupapes d’échappements vapeurs. Sur base des analyses posées depuis lors, il apparait que l’indisponibilité de Tihange 3 doit être portée au 30 septembre.

Tenant compte du retour d’expérience sur Doel 3 et Tihange 3, Electrabel a décidé ce jour d’adapter le programme de révisions de son parc nucléaire :

  • Pour anticiper un possible allongement de la durée des travaux
  • Pour anticiper les dates d’arrêts programmés et permettre l’inspection sur les autres unités.

Concrètement, l’agenda des révisions programmées du parc nucléaire belge devient donc :

  • Tihange 1 : Révision programmée du 20 octobre au 29 novembre 2018
  • Tihange 2 : Révision programmée du 19 août au 31 octobre 2018
  • Tihange 3 : Révision en cours programmée jusqu’au 30 septembre 2018
  • Doel 1-Doel 2 : Arrêt de longue durée programmée dans le cadre de la prolongation des unités prévue respectivement jusqu’au 1 octobre et 8 octobre
  • Doel 3 : Révision programmée et travaux sur les bétons du bâtiment bunkérisé jusqu’au 1er août 2018
  • Doel 4 : Révision programmée du 6 août au 15 décembre 2018

Le calendrier ci-dessus privilégie la capacité de l’exploitant à avoir le maximum d’unités disponibles pour l’hiver tout en ayant la sûreté nucléaire comme priorité absolue des 2000 collaborateurs de nos sites. Les dates sont cependant données au regard des informations connues aujourd’hui et pourront être modifiées en fonction du résultat des inspections et de l’avancement des travaux.

Electrabel communiquera de façon transparente vers les marchés. Electrabel rappelle que ces évènements n’ont aucun impact sur la population, les travailleurs et l’environnement.

À propos d'ENGIE

Nous sommes un groupe mondial de l’énergie et des services, qui repose sur trois métiers clés : la production d’électricité bas carbone, notamment à partir de gaz naturel et d’énergies renouvelables, les infrastructures énergétiques et les solutions clients. Portés par notre ambition de contribuer à un progrès harmonieux, nous relevons les grands défis mondiaux comme la lutte contre le réchauffement climatique, l’accès à l’énergie pour tous, ou la mobilité, et proposons à nos clients particuliers, entreprises et collectivités des solutions de production d’énergie et des services qui réconcilient intérêts individuels et enjeux collectifs.

Sobres en carbone, nos offres intégrées, performantes et durables s’appuient sur les technologies digitales. Au-delà de l’énergie, elles facilitent le développement de nouveaux usages et favorisent de nouveaux modes de vie et de travail. Notre ambition est chaque jour portée par chacun de nos 150 000 salariés dans 70 pays. Avec nos clients et nos partenaires, ils constituent une communauté d’imaginative builders qui imaginent et construisent aujourd’hui des solutions d’avenir.

Chiffre d’affaires 2017 : 65 milliards d’euros. Coté à Paris et Bruxelles (ENGI), le Groupe est représenté dans les principaux indices financiers (CAC 40, BEL 20, Euro STOXX 50, STOXX Europe 600, MSCI Europe, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, Euro STOXX Utilities, STOXX Europe 600 Utilities) et extra-financiers (DJSI World, DJSI Europe et Euronext Vigeo Eiris - World 120, Eurozone 120, Europe 120, France 20, CAC 40 Governance).

Retour liste