menu
Menu
Corporate
profils
 
Retour liste
07
mar
2017

Internet des objets : deux nouveaux réseaux ENGIE en Europe et en Asie

ENGIE accompagne la révolution énergétique et technologique des entreprises et des territoires. Le Groupe vient de mettre en place deux vastes réseaux pour l’Internet des objets (IoT) en Belgique et à Singapour. Leur objectif est simple : permettre à des dispositifs intelligents de communiquer de façon fiable, à moindres coûts et sans excès énergétiques. Une illustration de la transformation digitale engagée par ENGIE au cœur de ses métiers.

Le réseau IoT d’ENGIE en Belgique et à Singapour fonctionne grâce à la technologie Sigfox et devrait permettre à plusieurs millions d’objets connectés d’échanger des données.

Le nombre d’objets connectés dans le monde poursuit sa croissance. En 2017, ils sont plus de 8 milliards1. En 2020, on estime que 25 milliards de dispositifs seront capables de communiquer et d’échanger des données entre eux à l’échelle mondiale2. ENGIE accompagne ce mouvement avec une offre novatrice, déjà disponible en Belgique et à Singapour.

Une couverture réseau étendue

En juin 2015, le Groupe ENGIE annonçait le déploiement d’un réseau IoT en Belgique via la technologie Sigfox, qui permet des échanges fiables, rapides et économes en énergie entre dispositifs connectés. Moins de deux ans plus tard, c’est l’ensemble du territoire belge qui peut désormais profiter de ce réseau. D’ici cinq ans, environ 10 millions d’objets communiqueront ainsi grâce à la couverture d’ENGIE.

Le réseau baptisé ENGIE M2M (Machine to Machine) offre une connexion sans carte SIM, sans Gateway, et sans aucune manipulation technique pour communiquer à l’étranger. Le tout requérant entre 200 et 600 fois moins d’énergie que les réseaux mobiles traditionnels.

Fort de ce succès, ENGIE a renouvelé l’expérience, cette fois-ci à Singapour. En février 2017, le Groupe annonçait que 95 % de l’île était désormais couverte grâce à son réseau IoT. Une grande première en Asie du sud-est qui permettra d’améliorer l’efficacité énergétique, la gestion des infrastructures et la mise en œuvre de solutions orientées clients pour les commerces. Pour ENGIE, c’est l’assurance d’une connexion sécurisée et simple pour plus de 100 millions d’appareils connectés.

Des applications concrètes et peu énergivores

L’IoT constitue une solution efficace et peu énergivore, notamment pour la gestion des réseaux. Compteurs d’eau intelligents, parcmètres intelligents, compteurs d’énergie intelligents, poubelles intelligentes : les applications sont multiples et représentent toutes un gain de temps, d’efficacité et de coûts pour les entreprises, les collectivités et les particuliers.

Avec la mise en place de ses réseaux IoT, ENGIE se positionne clairement comme un acteur majeur de ce secteur innovant et en pleine croissance :

  • En Belgique, le Groupe a notamment développé une application pour citernes connectées, TankU. Il s’agit de permettre aux entreprises de mesurer le contenu de leurs citernes à mazout sans aucune intervention humaine grâce à un système de jauges intelligentes.
  • ENGIE Electrabel a également lancé, courant 2016, l’application Nexxtender Mobile, une solution de rechargement mobile et intelligente pour voitures électriques. Grâce à la technologie Sigfox, les automobilistes peuvent communiquer avec une plateforme de gestion intelligente et consulter toutes les informations relatives à la consommation et à l’état de la batterie de leur véhicule.
  • Enfin, ENGIE M2M a imaginé un système de détecteurs de fumée autonomes et intelligents. Grâce à l’IoT, les utilisateurs pourront désormais être informés en temps réel par appel téléphonique, par SMS, par e-mail ou par notification, d’un départ de fumée, et ce, même s’ils se trouvent à un endroit dépourvu de Wi-Fi, de Bluetooth ou de couverture GSM grâce aux caractéristiques techniques du réseau Sigfox.

[2] Source : Gartner – 2015

Retour liste