Le stockage d’énergie est un levier majeur de la transition énergétique. Il permet de développer la production des énergies peu émettrices de CO2 et d’assurer à chaque instant la fourniture d’énergie aux consommateurs.

 

A ce jour, le moyen le plus économique et efficace de stocker l’énergie en grandes quantités est de la stocker sous forme de gaz injecté dans des réservoirs souterrains. Acteur incontournable du marché du gaz naturel, ENGIE dispose d’une capacité de stockage de plus de 136 TWh en Europe, soit l’équivalent des besoins annuels en énergie de 20 millions de véhicules électriques. 

 

Les activités de stockage souterrain sont menées par Storengy, filiale à 100% du Groupe ENGIE. Storengy est le 1er stockeur et le 1er commercialisateur de capacités de stockage d’énergie en France et en Europe, grâce à l’exploitation de 21 sites industriels : 14 en France, 6 en Allemagne et 1 au Royaume-Uni.

Installations industrielles du site de stockage souterrain de gaz naturel de Storengy à Chémery, France Copyright ENGIE / MIRO / MEYSSONNIER ANTOINE

Sécuriser l’approvisionnement en énergie

Proches des zones de consommation, le stockage de gaz naturel permet d’assurer un approvisionnement ininterrompu en énergie et de répondre aux pics de consommation hivernaux; qu’ils soient d’origine climatique, géopolitique, sociale, etc.

 

Durant les pointes de froid hivernales, les stockages peuvent être  amenés à couvrir plus de 50% des besoins, sécurisant ainsi l’approvisionnement énergétique du pays. 

 

Les stockages ont une capacité équivalente à 25% de la consommation nationale de gaz naturel. 

 

Conformément à la législation européenne en vigueur sur les marchés de l’énergie, l’ensemble des capacités de stockage de Storengy est mis au service de tous les acteurs du marché.

 

Comment stocker le gaz naturel ?

Pour être stocké, le gaz naturel est comprimé :

  • soit dans des roches poreuses naturellement gorgées d’eau ; on parle alors de stockage « en nappe aquifère » ;
  • soit dans des cavités creusées dans des couches de sel ; il s’agit du stockage « en cavités salines » ;
  • soit dans d’anciens gisements de gaz dont l’exploitation a été arrêtée ; on parle dans ce cas de stockage en « gisements déplétés ».
Emplacements des sites de stockage de Storengy en Europe

Les réservoirs souterrains sont remplis l’été lorsque la consommation de gaz est moindre. Le gaz est ainsi disponible sur le territoire national pour couvrir les périodes hivernales synonymes de forte consommation.

Des capacités de stockage pour les énergies renouvelables 

Pour accompagner la transition vers la neutralité carbone, le Groupe met en œuvre d’importants projets pour que ses capacités de stockage puissent accueillir les gaz renouvelables d’aujourd’hui et de demain, tels que le biométhane produit à partir de déchets agricoles, verts, agro-alimentaires, etc. ou l’hydrogène produit à partir des surplus d’électricité renouvelable.

 

Car si aujourd’hui le gaz stocké est naturel, il sera renouvelable demain. 

over-the-years-image

Le stockage de biométhane

Le biométhane est un gaz renouvelable produit à partir de déchets organiques d’origine agricole ou industrielle. Demain il pourra être stocké en grande quantité dans les sites de stockage souterrains. 

 

ENGIE Bioz, filiale à 100% du Groupe, initie, développe, finance, construit et exploite des installations de production de biométhane au cœur des territoires en France. Pour accélérer la décarbonation du mix énergétique, ENGIE ambitionne de produire 15% du biométhane qui sera injecté dans le réseau de gaz français en 2030. 

En parallèle du stockage à large échelle, ENGIE développe depuis plusieurs années la solution AZOLA, un procédé simple et efficace qui s’appuie sur le principe de liquéfaction du biométhane, de stockage sous forme liquide et de regazéification pour injection. Cette solution permet de valoriser la totalité de la production de biométhane des exploitants et d’optimiser le fonctionnement des infrastructures de réseau en stockant par exemple des productions  estivales. 

 

Le stockage d’hydrogène 

ENGIE est convaincu que l’hydrogène renouvelable est la clé qui libèrera le plein potentiel des énergies renouvelables et des solutions énergétiques décarbonées. L’hydrogène peut être utilisé dans l’industrie (chimie, électronique, métallurgie, …) comme dans les transports (pour allonger l’autonomie des véhicules électriques) et peut être stocké en grandes quantités dans les stockages en cavités salines.

Tableau de contrôle du site de stockage de gaz en cavités salines de Storengy à Manosque, France ENGIE / DUREUIL PHILIPPE

Produit au travers du procédé de Power-to-Gas, l’hydrogène offre une solution de stockage à large échelle de l’électricité renouvelable. En effet, en plus de décarboner des usages industriels ou de mobilité, l’hydrogène stocké puis déstocké peut être reconverti en électricité grâce aux piles à combustible qui ne rejettent que de l’eau.

 

L’hydrogène renouvelable peut également être combiné à du CO2 pour former du méthane de synthèse. Le méthane de synthèse, qui a les mêmes propriétés que le gaz naturel, est ensuite injecté dans les réseaux de transport, de stockage et de distribution avant utilisation par les industriels, les collectivités, les particuliers… La formation de méthane de synthèse permet donc un usage énergétique du CO2 émis par des sites industriels, et concourt ainsi à la décarbonation du mix énergétique.